(Phénix) Les Diamondbacks de l’Arizona et Madison Bumgarner ont finalisé leur entente de cinq ans et 85 millions US.

David Brandt
Associated Press

Les deux clans s’étaient entendus dimanche, mais l’entente a été signée et confirmée mardi, après que le joueur par excellence de la Série mondiale de 2014 eut subi avec succès des examens médicaux.

« D’abord et avant tout, la décision a été basée sur les chances de gagner, a déclaré Bumgarner. Pour être avec une équipe qui, à mon avis, joue ma sorte de baseball. Qui joue de la manière que j’aime jouer. »

L’ajout de Bumgarner est la plus importante transaction du directeur général Mike Hazen dans l’entre-saison. Bumgarner rejoint une rotation qui compte sur Robbie Ray, Zac Gallen, Mike Leake, Merrill Kelly ou Alex Young.

Il s’agit d’une décision intrigante de la part des Diamondbacks, qui ne cadrent ni dans la définition d’une équipe de petit marché, ni dans celle de gros marché. Ils ont parfois fait des coups d’éclat sur le marché des joueurs autonomes, comme le contrat de six ans et 206,5 millions offert à Zack Greinke avant la saison 2016, mais ils se contentent habituellement d’une liste de paie dans la moyenne de la MLB.

Hazen a expliqué que l’équipe n’avait pas entamé l’entre-saison en ciblant Bumgarner. Toutefois, à partir du moment où ont commencé les négociations, il est devenu évident que les deux clans pouvaient trouver un terrain d’entente.

PHOTO KIEL MADDOX, USA TODAY SPORTS

Madison Bumgarner (40) dans son ancien uniforme des Giants de San Francisco

« Sa présence, son leadership, certainement son palmarès, a énuméré Hazen. Avec tout ce que nous avons vu de lui de l’autre côté du terrain, avec les succès qu’il a connus avec les Giants de San Francisco, nous pensions que ce serait une importante addition pour nous. »

Les Diamondbacks ont terminé la saison avec une fiche de 85-77 après avoir échangé Greinke aux Astros de Houston en juillet. Ils tentent maintenant de se bâtir une formation qui leur permettra de rattraper les Dodgers de Los Angeles, qui ont gagné 106 matchs la saison dernière pour mettre la main sur leur septième titre consécutif de la section Ouest de la Nationale.

Si les Diamondbacks peuvent se qualifier pour les séries, la présence de Bumgarner pourrait rapporter gros. Il est reconnu pour ses succès en éliminatoires, notamment en Série mondiale : fiche de 4-0, un sauvetage mémorable du match no 7 de 2014 et une moyenne de points mérités de 0,25. Il a lancé deux jeux blancs en matchs pour le quatrième as.

Bumgarner a égalé un sommet personnel avec 34 départs en 2019, après deux saisons frustrantes minées par les blessures. En 11 saisons avec Giants de San Francisco, il a gagné 119 matchs et a conservé une m. p. m. de 3,13.

Celui qui a participé à quatre matchs des étoiles a raté près de trois mois en 2017 après un accident de motocross subi lors d’une journée de congé au Colorado. Bumgarner s’est ensuite fracturé l’auriculaire de la main gauche — il est gaucher — lorsqu’il a été atteint d’une flèche à son dernier match préparatoire en 2018. Il n’est revenu au jeu qu’en juin de cette saison-là, terminant avec une fiche de 6-7 et une moyenne de 3,26 en 21 départs et 129 manches et un tiers.

___

La journaliste de l’Associated Press Janie McCauley a contribué à cet article.