(Saint-Louis) Aníbal Sánchez a amené un match sans point ni coup sûr jusqu’en huitième manche, permettant aux Nationals de Washington de vaincre les Cardinals de St. Louis 2-0, vendredi soir, lors du coup d’envoi de la série de championnat de la Nationale.

La Presse canadienne

Sánchez (1-0) a retiré les 10 premiers frappeurs auxquels il a fait face avant de donner un but sur balles à Kolten Wong, en quatrième manche. Wong s’est rendu au troisième coussin, mais Marcell Ozuna a été retiré sur une chandelle pour mettre fin à la manche.

Sánchez a ensuite permis à Randy Arozarena d’atteindre les sentiers lorsqu’il l’a atteint après un retrait en sixième manche, mais le droitier s’est sorti d’impasse en retirant Dexter Fowler et Wong. Il a également atteint Yadier Molina, en septième, mais sans aucun dégât.

Le frappeur suppléant José Martínez a finalement mis fin au match sans point ni coup sûr grâce à un simple en huitième manche. Quelques instants plus tôt, le vétéran Ryan Zimmerman avait effectué un plongeon à droite pour voler Tommy Edman d’au moins un simple.

« À partir de la sixième manche, j’ai commencé à réaliser qu’il y avait tous ces zéros au tableau indicateur, a exprimé Sánchez. Je devais bien exécuter mes lancers et je crois que Yan (Gomes) et moi avions un bon plan de match. Je ne pensais pas trop au match sans point ni coup sûr et je gardais ma concentration sur le pointage serré. »

Âgé de 35 ans, Sánchez a effectué 103 lancers et il n’a alloué qu’un coup sûr et un but sur balles en sept manches et deux tiers au monticule. Il avait déjà réussi un match sans point ni coup sûr à son année recrue, en 2006, alors qu’il portait les couleurs des Marlins de la Floride.

« Je ne suis pas quelqu’un de superstitieux, mais quand on parle de match sans point ni coup sûr, c’est une autre histoire, a déclaré le gérant des Nationals, Dave Martinez. Je gelais et je ne voulais pas mettre un manteau par superstition. Je suis resté là avec mon chandail pendant tout le match. »

Les Nationals ont pris les devants 1-0 dans cette série de championnat, la première à laquelle l’équipe participe depuis qu’elle a fait ses valises pour Washington. Le deuxième duel aura lieu samedi après-midi, au Busch Stadium de St. Louis.

L’as Max Scherzer aura le départ pour les Nationals alors qu’il fera face à Adam Wainwright. Stephen Strasburg et Patrick Corbin suivront pour l’équipe de Washington.

« Les gens parlaient d’un gros trio de lanceurs, mais nous devions lutter contre un autre lanceur et il ne fallait pas le négliger », a indiqué le gérant des Cardinals, Mike Shildt.

Les hommes du gérant Dave Martinez ont pris les devants en deuxième manche, à la suite d’un double de Yan Gomes aux dépens du partant Miles Mikolas (1-1). Gomes a envoyé au marbre Howie Kendrick, qui avait joué les héros en claquant un grand chelem en 10e manche lors du match ultime de la série de sections, mercredi soir, contre les Dodgers de Los Angeles.

Kendrick s’est occupé de donner un coussin supplémentaire à Sánchez et aux Nationals lorsqu’il a cogné un simple opportun en début de septième manche, face au releveur John Brebbia.

« Aníbal a été excellent ce soir et cette victoire lui appartient. Nous avons réussi à produire quelques points pour lui et la relève s’est amenée et a fait le travail, a affirmé Kendrick. Chaque match sans point ni coup sûr, il y a un jeu clé comme celui que Ryan a fait. Quand je l’ai vu réussir ce jeu, je me suis dit que c’était possible. »

Le changement de lanceur n’a pas donné d’ailes aux Cardinals en neuvième manche, alors que le stoppeur Sean Doolittle est venu fermer les livres pour enregistrer un premier sauvetage au cours des présentes séries.

Mikolas a permis un point, sept coups sûrs et deux buts sur balles en six manches de travail pour la troupe de St. Louis. Il a retiré sept frappeurs sur des prises.

Don Larsen, qui avait été parfait lors du cinquième duel de la Série mondiale de 1956, et Roy Halladay, lors des séries de sections de la Nationale en 2010, sont les seuls lanceurs de l’histoire du Baseball majeur à avoir réussi un match sans point ni coup sûr en éliminatoires.