(Detroit) Albert Pujols est devenu le troisième joueur à atteindre le plateau des 2000 points produits, jeudi, cognant un circuit en solo dans une victoire écrasante des Angels de Los Angeles face aux Tigers de Detroit, 13-0.

Larry Lage
Associated Press

Pujols a frappé son sixième circuit de la saison en troisième, rejoignant Hank Aaron (2297) et Alex Rodriguez (2086).

« On se sent honoré de juste être sur le terrain avec lui (Pujols), a dit le gérant des Tigers, Ron Gardenhire. Il est l’un des meilleurs frappeurs dans l’histoire du baseball, mais il est aussi une personne de grande classe. »

Le trio Aaron-Rodriguez-Pujols est selon le calcul du bureau Elias, le partenaire officiel du baseball majeur pour les statistiques. Si on se fie au site Baseball Reference, le groupe inclut aussi Babe Ruth et Cap Hanson.

Le point produit n’est devenu une statistique officielle qu’en 1920. Selon les grandes ligues, Ruth a poussé 1992 coureurs au marbre.

Pujols a reçu une ovation de la mince foule au Comerica Park, où son exploit a été souligné à l’écran géant, ainsi que par l’annonceur maison.

« Ce qui compte davantage pour moi, c’est que nous avons gagné le match et la série, a dit Pujols. Mais c’est vrai que c’est un moment très spécial de faire partie de cette liste.

Pour gagner des matchs, il faut produire des points, a continué le vétéran de 39 ans. Présentement, plusieurs génies ne veulent pas donner trop d’importance aux points produits. »

Tommy La Stella, neuvième frappeur, a produit quatre points avec deux longues balles et un optionnel.

Kole Calhoun et Justin Bour ont aussi cogné des circuits pour les Angels, qui s’orientent vers Baltimore, pour continuer un séjour de neuf matchs à l’étranger.

Felix Pena (2-1) n’a donné que trois coups sûrs en sept manches, retirant sept frappeurs au bâton.

Ryan Carpenter (0-1) a été victime de six points et huit coups sûrs en cinq manches.