Les travaux pour les Jeux olympiques d'hiver à Sotchi en 2014 sont «dans les temps» et la neige sera garantie dans cette région du Caucase russe baignée par la mer Noire, a indiqué mercredi le chef du comité d'organisation.

Publié le 16 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Pour le moment, nous sommes dans les temps avec nos ambitieux projets» pour cet événement international, le plus important organisé en Russie depuis la chute de l'URSS en 1991, a déclaré Dmitri Tchernychenko dans une interview à l'AFP à Moscou.

«Nous sommes arrivés à la phase la plus intense et la plus cruciale pour la préparation des jeux» qui auront lieu dans un peu plus d'un an (7-23 février 2014), a-t-il dit.

Sotchi a été désignée en 2007 pour organiser les prochains JO d'hiver avec le soutien ardent de Vladimir Poutine, le président russe qui a fait de l'organisation de grands événements sportifs une priorité.

«Les autorités russes font le maximum» pour que ces jeux se déroulent «dans l'environnement le plus sûr à Sotchi», ville proche des régions instables du Caucase du Nord, a ajouté M. Tchernychenko.

«Nous organisons des jeux verts, car nous nous sommes engagés non seulement à protéger l'environnement de la région en évitant des constructions massives, mais aussi à améliorer la situation de l'environnement», a-t-il dit.

Des écologistes et des habitants de la région ont dénoncé à maintes reprises les nouvelles constructions et aménagements d'infrastructures tous azimuts, au coût environnemental selon eux bien trop élevé pour les écosystèmes fragiles de la zone.

Le chef du comité olympique a par ailleurs indiqué que des mesures avaient été prises pour garantir l'enneigement pendant les jeux de Sotchi, station balnéaire au climat doux dont les montagnes proches culminent à seulement 2500 mètres d'altitude.

Plusieurs expériences ont été testées avec succès, dont celle consistant à produire de la neige artificielle dans une usine, testée avec succès par une température très douce, a indiqué M. Tchernychenko.

«Nous avons mis de cette neige artificielle sur la piste de saut à ski par une température de + 21 degrés. Nous sommes sûrs que la neige sera garantie» pour les JO, a-t-il dit.