Lance Armstrong doit passer aux aveux sous serment devant les autorités antidopage et donner des détails qui feront avancer la lutte antidopage s'il veut que sa suspension à vie soit réduite, a dit mardi le directeur général de l'Agence mondiale antidopage (AMA) David Howman.

Publié le 15 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

«C'est seulement quand M. Armstrong fera une confession complète sous serment et racontera aux autorités antidopage tout ce qu'il sait qu'il pourra enclencher le processus de révision de sa suspension à vie», a assuré M. Howman dans un communiqué, précisant que «l'AMA avait lu avec intérêt les articles des médias parlant d'une confession télévisée faite par Lance Armstrong».

Après des années de dénégations, le Texan de 41 ans -déchu en octobre de ses sept titres au Tour de France et radié à vie- a, selon une source proche du dossier, avoué s'être dopé lundi au micro de l'animatrice télé Oprah Winfrey dans une émission qui sera diffusée en deux parties jeudi et vendredi.