Source ID:; App Source:

Mekhissi disqualifié pour avoir enlevé son maillot avant l'arrivée

Mahiedine Mekhissi, assuré de la victoire après le... (PHOTO OLIVIER MORIN, AFP)

Agrandir

Mahiedine Mekhissi, assuré de la victoire après le franchissement de la rivière, a enlevé son maillot pour célébrer son succès. Il a alors été sanctionné d'un carton jaune par un juge.

PHOTO OLIVIER MORIN, AFP

Agence France-Presse
ZURICH

Le Français Mahiédine Mekhissi, vainqueur sur la piste du 3000 m steeple des championnats d'Europe d'athlétisme de Zurich, a été disqualifié au profit de son dauphin et compatriote Yoann Kowal, ont annoncé les organisateurs jeudi.

Mekhissi est disqualifié pour ne pas avoir franchi la ligne d'arrivée avec son maillot sur le corps. L'équipe de France dispose toutefois d'une dernière possibilité de faire appel de cette décision, dans la demi-heure qui vient.

C'est l'Espagne, dont le représentant Angel Mullera avait initialement pris la 4e place, qui a déposé une protestation auprès du jury de la compétition. Celui-ci avait de lui-même dans un premier temps simplement attribué un avertissement à Mekhissi.

Rejetée une première fois, la demande espagnole a finalement été acceptée en appel, disqualifiant donc Mekhissi.

La démarche de l'équipe de France visant à réintégrer Mekhissi dans le classement constitue donc un contre-appel, dernier recours possible.

«Aucune arrogance»

«Il n'y avait aucune arrogance», a expliqué Mahiédine Mekhissi à propos de son geste.«Apparemment je suis disqualifié», écrit Mekhissi sur son compte Facebook.

«J'ai trop de respect pour mes adversaires et d'amour pour mon sport pour accepter de passer pour un anti-sportif. Personne ne pourra me retirer ma victoire et la sensation et le bonheur absolu ressenti en franchissant la ligne d'arrivée», ajoute-t-il.

«Désolé je pensais simplement célébrer ma victoire comme un joueur de foot, il n'y avait aucune arrogance envers mes adversaires et le public».

Le demi-fondeur avoue par ailleurs ne pas savoir s'il prendra part au 1500 m des Championnats, dont les séries sont programmées vendredi matin.

«À l'heure qu'il est, je ne sais pas si je vais prendre le départ du 1500 m demain matin, je n'ai pas le moral. Quoiqu'il arrive, je respecterai la décision des juges, que je sois d'accord ou non et même si le résultat sportif se trouve au final faussé», conclut-il avant de remercier ses partisans.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer