La championne du monde du 800 m Caster Semenya a déclaré lundi vouloir intensifier sa préparation pour la prochaine étape de son retour à la compétition, suite à une absence de onze mois relative à la polémique autour de son genre sexuel.  

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Je suis très satisfaite de ma performance. J'ai atteint mes objectifs mais la prochaine fois, je veux courir mon premier 600 mètres plus rapidement, en 1:28 ou 1:29», a confié Semenya, en Finlande à la suite des deux meetings d'athlétisme de la semaine dernière, par lesquels elle a fait son retour à la compétition.

«Je ne sais pas où aura lieu ma prochaine course. Je vais à présent rentrer chez moi et reprendre l'entraînement», a-t-elle ajouté.

La Sud-africaine de 19 ans avait choisi deux petits meetings finlandais pour son retour à la compétition, dans l'espoir de garder à distance la presse internationale. Elle a remporté le meeting de Lappeerenta, jeudi dernier, en 2 min 04.22 sec.

Dimanche, Semenya a amélioré ce temps de près de deux secondes en remportant facilement le 800 mètres de la réunion d'athlétisme de Lapinlhati en 2 min 02.42 sec. Elle a dominé la Suédoise Sofia Oberg, arrivée deuxième avec un temps de 2 min 04.27 sec, et la Russe Anna Verkhovskaya, qui complète le podium avec un temps de 2 min 04.41 sec.

Semenya a été autorisée à recourir le 6 juillet par la fédération internationale d'athlétisme (IAAF) après des tests destinés à confirmer son genre sexuel.

Des experts médicaux avaient été saisis en août 2009, juste avant la finale du 800 mètres des Mondiaux-2009 à Berlin dominée par la Sud-Africaine, dont la morphologie masculine avait éveillé des soupçons.

Selon l'agent de Semenya, l'athlète devrait s'aligner sur deux ou trois courses européennes fin août et début septembre afin de peaufiner sa préparation pour son principal objectif, les Jeux du Commonwealth en Inde en octobre.