(Calgary) Les activités ont repris dimanche après-midi au Championnat du monde de curling féminin, après que des commentateurs couvrant l’évènement, tenu à Calgary, eurent contracté le virus de la COVID-19.

Mis à jour le 2 mai 2021
La Presse Canadienne

Dans un courriel envoyé à La Presse Canadienne, la Fédération mondiale de curling a confirmé que quatre personnes ont reçu un résultat de test positif, sans préciser leur identité.

La Fédération a cependant ajouté dans un communiqué que les résultats des tests effectués sur les athlètes et les membres du personnel ont tous été négatifs. Du coup, les matchs à l’horaire en après-midi et en soirée ont eu lieu comme prévu.

Le Canada a d’ailleurs perdu un troisième match consécutif, dimanche, en s’inclinant 7-6 contre les États-Unis. L’équipe canadienne, menée par la Manitobaine Kerri Einarson, présente un dossier de 1-4 depuis le début du tournoi.

Elle est à égalité en 11e place, dans un classement qui compte 14 équipes. Seules les six premières équipes accéderont à la ronde éliminatoire, qui s’amorcera vendredi.

Les matchs qui devaient avoir lieu lors de la séance de dimanche matin ont été reportés « dans un souci d’extrême prudence » et aussi pour permettre de désinfecter le site de la compétition. La Fédération a précisé que ces matchs auront lieu plus tard cette semaine.

La Fédération a aussi fait savoir que les commentateurs sont en isolement dans leur hôtel pendant que l’on procède à des tests additionnels et au traçage des contacts.

Les matchs au programme dimanche n’ont pas été présentés à la télévision. La diffusion des parties reprendra mardi.

Plus tôt au cours de la semaine, les organisateurs du tournoi ont annulé les premières séances d’entraînement prévues à Calgary, puisque deux membres de l’équipe allemande ont reçu un test positif à leur arrivée dans l’environnement protégé.

Cette compétition est la septième, et la dernière, à être présentée dans l’environnement protégé du Winsport’s Markin MacPhail Centre.