(Montréal) La fermeture du centre d’entraînement national de Natation artistique Canada (NAC) à Montréal à la suite d’allégations de harcèlement et d’abus continue de créer des remous.

La Presse Canadienne

Les dirigeants de NAC ont décidé de suspendre les activités du centre, le 28 septembre, après avoir recueilli des commentaires préoccupants de membres de l’équipe ainsi que de personnes extérieures au programme. Une enquête interne a depuis été mise en place pour faire la lumière sur les allégations.

Si la cheffe de la direction de NAC, Jackie Buckingham, a récemment refusé de préciser la nature des allégations, les langues ont commencé à se délier.

Radio-Canada Sports a recueilli les commentaires de quatre nageuses de l’équipe qui ont accepté de briser le silence sous le couvert de l’anonymat.

Selon ces nageuses, des commentaires jugés racistes et haineux de l’entraîneur-chef Gabor Szauder lors d’une conversation avec les membres de l’équipe auraient été l’élément déclencheur de l’affaire.

Selon elles, il règne depuis longtemps un environnement toxique en natation artistique.

Radio-Canada Sports a également obtenu le témoignage de la nageuse ontarienne Sion Ormond, qui a annoncé sa retraite pendant l’été, entre autres parce que le climat au centre était devenu invivable pour elle.

Ormond affirme avoir été régulièrement témoin d’abus. Elle dit avoir elle-même été victime de violence verbale lors d’une compétition en Chine en 2019.

Szauder aurait également fait des commentaires qualifiés de sexistes à plus d’une reprise.

Szauder, originaire de Budapest, en Hongrie, est en poste comme entraîneur-chef de l’équipe nationale senior depuis la fin 2018. Il avait auparavant entraîné des athlètes de haut niveau en Grèce, en Hongrie et plus récemment en Slovaquie.

L’équipe canadienne de natation artistique, composée de 18 nageuses, a décroché la médaille d’or aux Jeux panaméricains de 2019, assurant du coup la place du Canada aux Jeux olympiques de Tokyo en 2021 dans l’épreuve par équipes et celle en duo.

Avant la fermeture du centre, l’équipe avait repris l’entraînement le 17 septembre, après une pause provoquée par la pandémie de coronavirus.