(Londres) Les spectateurs seront autorisés à assister à certains évènements sportifs en Angleterre à partir de la semaine prochaine alors que les mesures de prévention au coronavirus sont testées avant une réouverture plus large des stades prévue en octobre.

Rob Harris
Associated Press

Un tournoi national de cricket du 26 au 27 juillet devrait être le premier sport auquel les spectateurs sont autorisés à assister en personne depuis mars.

« À partir d’octobre, nous avons l’intention de ramener le public dans les stades… de façon sécurisée sous réserve du succès des expériences », a déclaré le premier ministre britannique Boris Johnson à Downing Street.

Les capacités des stades seront toujours limitées et les horaires d’admission échelonnés, des mesures de distanciation physique et des systèmes à sens unique seront nécessaires. Des barrières ou des écrans devront être installés là où la distanciation physique ne peut être maintenue lors de l’achat de nourriture et de marchandises ou de paris. Les amateurs seront avertis de ne pas y assister s’ils ont pu être exposés à la COVID-19.

Annonçant un nouvel assouplissement des restrictions de confinement, Johnson a précisé que les mesures pourraient être inversées si les taux d’infection au coronavirus recommençaient à grimper avec des inquiétudes au sujet d’un nouveau pic cet hiver.

Le bilan officiel de la pandémie au Royaume-Uni, qui s’élevait à plus de 45 000 vendredi, est depuis plusieurs semaines le plus élevé d’Europe et le troisième au monde derrière les États-Unis et le Brésil.

Le ministre des Sports, Nigel Huddleston, a prévenu qu’il « faudrait un certain temps » avant que les stades ne soient à nouveau pleins. La Premier League terminera la saison sans partisans à ses matchs, et il n’y aura pas de spectateurs au stade de Wembley d’une capacité de 90 000 personnes pour les demi-finales de la FA Cup ce week-end.