La pandémie touche aussi les compétitions de sports individuels. C’est le cas de la course à pied, sur route comme en sentiers. Le Bromontois Elliot Cardin fera un équivalent québécois du mythique Ultra-trail du Mont Blanc, dans les Alpes. Il parcourra un peu plus de 170 km pour 10 000 mètres de dénivelé positif pour réaliser la traversée des Chic-Chocs, en Gaspésie.

CYNTHIA LAFLAMME
La Voix de l’Est

Le décompte est commencé. Le 12 juillet, il prendra son départ pour environ 30 heures de course et de randonnée.

À la fin juin, le Bromontois devait participer à la course Western States Endurance Run, dans la Sierra Nevada en Californie, pour laquelle il s’était qualifié en février dernier en montant sur le podium du Black Canyon Ultras, dans le désert en Arizona. Comme cette course est annulée, il a voulu profiter de son entraînement pour relever un autre défi.

« Je voulais trouver un parcours typique et technique québécois. On a regardé dans la région ici, mais je trouvais ça moins intéressant. »

Pour poursuivre la lecture de cet article, cliquez ici.