Un mauvais saut d’appel a gâché l’entrée des plongeurs Philippe Gagné et François Imbeau-Dulac, samedi, aux Championnats du monde de la FINA qui se déroulent à Gwangju, en Corée du Sud. En action à l’épreuve masculine du 3 mètres synchronisé, les deux Québécois ne sont pas parvenus à se qualifier pour la finale et ont terminé au 25e et dernier rang.

Émilie Bouchard Labonté
Sportcom

Tout allait pourtant bien pour le duo québécois, qui en plus de vouloir atteindre la finale, espérait monter sur le podium afin de décrocher une précieuse place pour le Canada aux Jeux olympiques à cette épreuve. Provisoirement cinquièmes après leurs trois premiers passages sur les tremplins, Gagné et Imbeau-Dulac se sont ensuite élancés pour exécuter leur 3 et demi renversé, le plongeon favori de Philippe Gagné.

Cependant, une erreur dans son saut d’appel a complètement changé la trajectoire du plongeon de l’athlète de Ville Mont-Royal et il a heurté le tremplin lors de son ouverture. « Durant mon quatrième plongeon, qui est normalement mon préféré, j’ai eu un très mauvais saut d’appel. Je savais que si je ne partais pas du tremplin ce serait un plongeon manqué pour l’équipe, alors j’ai décidé d’y aller quand même. Je n’ai pas été capable de me dégager assez du tremplin et j’ai touché la planche », a raconté Philippe Gagné qui a subi des égratignures sur le côté droit de son dos, de la fesse jusqu’à l’omoplate.

Les deux Québécois, qui ont glissé au 25e échelon au terme de ce plongeon, n’ont pas poursuivi la compétition bien qu’il restait deux plongeons à présenter dans cette ronde préliminaire.

« C’est la première fois que ça m’arrive, alors je vais avoir besoin d’un peu de temps pour absorber ce qui s’est produit et aller de l’avant, mais je sais que mon entraîneur et François vont m’aider, a ajouté Philippe Gagné. Notre objectif était évidemment de faire la finale et d’essayer d’aller chercher une qualification olympique pour le Canada en étant sur le podium. Nous aurons la chance de nous reprendre à la Coupe du monde en 2020. »

Heureusement pour le plongeur, ses blessures ne semblent pas être sérieuses et ne devraient pas l’empêcher de participer à l’épreuve individuelle au 3 mètres, mercredi prochain. François Imbeau-Dulac sera aussi parmi les inscrits.

D’ici là, ce sont les plongeuses Meaghan Benfeito et Caeli McKay qui seront à surveiller dimanche. Elles tenteront de décrocher une médaille et une place pour le pays aux Jeux de Tokyo à l’épreuve féminine du 10 mètres synchronisé.