Une adolescente australienne s'apprête à achever le mois prochain son tour du monde en solitaire à la voile, devenant la plus jeune navigatrice à réussir cet exploit, a indiqué lundi son porte-parole.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Après plus de six mois en mer, Jessica Watson est de retour dans les eaux australiennes et navigue à l'est de Sydney. À 16 ans, elle a affronté, durant son périple, une sérieuse tempête dans l'Atlantique et des creux de 10 mètres, au large de l'Australie.

«Pour le moment, tout va bien», a déclaré à l'AFP son porte-parole, Andrew Fraser, précisant que Jessica parcourait environ 110 milles nautiques par jour.

«Si elle continue à ce rythme, elle sera de retour dans les deux semaines», a-t-il ajouté.

Jessica Watson a quitté le port de Sydney le 18 octobre 2009, faisant fi des mises en garde, qui la dissuadaient d'entreprendre ce périlleux voyage de 23 000 milles nautiques sans escale, à bord de son bateau tout rose de 10,23 mètres.

Aux États-Unis, une autre adolescente Abby Sunderland avait tenté l'aventure mais elle avait été contrainte d'abandonner.

Sur son blogue, Jessica Watson a récemment raconté qu'elle avait dû faire face à une mer démontée avec des creux de dix mètres au sud de l'Australie, et que son bateau s'était retrouvé à l'horizontale.

Si elle va jusqu'au bout de son périple, l'adolescente deviendra la plus jeune navigatrice à avoir accompli un tel tour du monde. Le record est pour le moment détenu par un jeune Australien, qui avait réalisé l'exploit en 1999, à seulement 18 ans.