Pierre Trudel claque la porte de CKAC après 29 années à l'antenne de nombreuses émissions sportives.

Stéphanie Morin

«On m'a fait une offre insultante pour la saison prochaine, a expliqué l'animateur et chroniqueur à La Presse. On me proposait une réduction de salaire importante pour faire une émission de deux heures le samedi et une autre le dimanche. Sinon, je pouvais faire quatre interventions sur mon blogue par semaine. C'est un recul important en comparaison avec ce que je fais présentement. Si j'avais accepté ça, je n'aurais pas été bien dans ma peau.»

Il a informé par écrit ses patrons de sa décision, jeudi.

La saison dernière, il était en ondes les week-ends de 10 à 14h et animait les émissions Sur la ligne et Solide comme le rock. Arrivé à CKAC en juillet 1979, il a collaboré sur une base régulière aux Amateurs de sports, en plus d'animer l'émission du matin en 2006. «J'ai encore le record de longue durée pour l'animation d'une tribune téléphonique. J'ai fait ça pendant 20 ans à CKAC et CJMS. Je connais la crédibilité dont je jouis auprès des auditeurs. La crédibilité prend du temps à se construire, mais ça dure plus longtemps qu'une notoriété basée sur de l'information spectacle... C'est décevant, surtout après toutes ces années.»

Pierre Trudel a quelques projets en vue pour les prochains mois. «Mais je suis joueur autonome sans compensation. S'il y a des offres, je vais les écouter.»