Les installations d’Illumi continueront de briller sous le regard émerveillé des marcheurs cet hiver. Sans l’aval de la Santé publique, le parcours lumineux, chapeauté par Cavalia, maintient son offre d’accueillir près de 2400 piétons par soir dans le respect des mesures sanitaires. La Santé publique ne sévira pas, mais suivra la situation de près.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

On estime qu’environ 400 visiteurs par heure pourront sillonner les structures illuminées du parcours à l’allure féérique. Il s’agit d’une capacité maximale de 2400 par soir, étendue sur un total de 12 plages horaires de 30 minutes chacune, confirme Junior Bombardier, de Roy & Turner, qui s’occupe des communications du parcours Illumi cette année.

Tout se déroule à l’extérieur, les mesures sanitaires habituelles sont en vigueur et le port du couvre-visage demeure obligatoire. Rappelons que jusqu’à la semaine dernière, on stipulait que les visiteurs devaient circuler en voiture.

Cette augmentation du nombre de visiteurs à pied est survenue sans l’accord de la Santé publique. Illumi a avisé les autorités concernées de l’ouverture de son parcours piéton, sans attendre l’autorisation du gouvernement. « Il n’est pas nécessaire d’obtenir l’autorisation de la Santé publique pour une activité qui n’est pas interdite par le décret gouvernemental », a plaidé M. Bombardier.

De son côté, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a affirmé avoir pris connaissance des mesures sanitaires mises en place par Illumi pour réduire la contamination. « Compte tenu de la portée de l’évènement et de la tenue d’autres évènements semblables, mais de moindre envergure dans d’autres régions, il nous apparaît important que les directives proviennent du palier national », a précisé la porte-parole du CISSS, Judith Goudreau.

Hausse des cas

Même si on ne compte pas sévir, on s’inquiète d’une recrudescence de la transmission communautaire de la COVID-19 dans la région de Laval. On rappelle que les déplacements entre les régions sont toujours déconseillés. Dans ce contexte, le CISSS est « préoccupé » par la décision du promoteur de permettre à davantage de personnes de se rassembler sur le site. « Nous allons continuer de suivre la situation épidémiologique à ce sujet », ajoute Mme Goudreau.

Illumi a insisté sur le fait qu’une équipe qualifiée s’assurait du respect scrupuleux des règles sanitaires sur le parcours pédestre.

« La distanciation physique, spécifiquement le respect des 2 mètres, est facilement respectée sur le parcours extérieur de 3 kilomètres, unidirectionnel, et le nombre de 400 visiteurs à la fois ne sera pas dépassé, a précisé Junior Bombardier. Le parcours pédestre n’est pas visé par le décret gouvernemental. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle plusieurs parcours lumineux se produisent au Québec. »

Les activités se poursuivront et les billets sont en vente jusqu’au 31 janvier. Mardi, aucun avertissement n’avait été émis par la Santé publique.