Source ID:; App Source:

Accélérer l'informatisation des dossiers de santé

Selon l'AMQ, l'implantation du Dossier Santé Québec permettrait... (Photo: Archives The Boston Globe)

Agrandir

Selon l'AMQ, l'implantation du Dossier Santé Québec permettrait d'améliorer l'accès au soins de premi're ligne.

Photo: Archives The Boston Globe

Le Québec traîne la patte dans l'implantation de nouvelles technologies en santé. Si on accélérait la mise en place des dossiers de santé informatisés, les médecins pourraient traiter jusqu'à 20% plus de patients, estime l'Association médicale du Québec (AMQ).

«Les technologies permettent de gagner du temps, dit le président de l'AMQ, le Dr Jean-Bernard Trudeau. À Montréal seulement, l'amélioration des technologies permettrait aux médecins d'être bien plus efficaces. Cette économie de temps équivaudrait à ajouter 250 nouveaux omnipraticiens et presque autant de spécialistes à Montréal.»

Le Québec «a un retard important à combler dans la mise au point des technologies», selon le Dr Trudeau. Le gouvernement devrait entre autres accélérer l'implantation des dossiers de patients informatisés, le fameux Dossier santé Québec. «Ça permettrait d'améliorer la qualité et l'accès aux soins de santé, particulièrement aux soins de première ligne», estime le Dr Trudeau.

Le Dossier santé Québec doit entrer en vigueur en 2011. Un projet-pilote est en cours dans la région de Québec. Mais le Dr Trudeau aimerait que le Québec accélère le pas. «On a un système qui a de la difficulté à bouger rapidement. Il faut «débureaucratiser» un peu le système pour aller plus rapidement», croit-il.

Le Dr Trudeau aimerait aussi que la province approfondisse l'informatisation des dossiers des patients : «En Europe, les patients ont accès à leur propre dossier de santé sur l'internet. Ils voient rapidement leurs résultats de tests, peuvent s'éduquer et se responsabiliser. Il faut se diriger vers ça.»

L'hôpital Douglas a récemment montré à quel point les technologies peuvent être avantageuses. «Un poste de psychiatre dans le Grand Nord ne trouvait jamais preneur. Nous avons modifié le poste. Nous avons engagé un psychiatre qui travaille une semaine par mois dans le Grand Nord», raconte le Dr Trudeau. Les trois autres semaines du mois, le psychiatre travaille à l'hôpital Douglas. «Mais il est en contact avec ses patients par vidéoconférence. Le Grand Nord a maintenant des services en psychiatrie grâce aux technologies», explique le Dr Trudeau.

Malgré quelques progrès, le Québec fait piètre figure en matière de technologies comparativement aux autres provinces canadiennes, martèle l'AMQ, qui craint que la rétention de jeunes médecins n'en souffre. «Les nouveaux médecins sont tous issus de la «génération Nintendo», mentionne le Dr Trudeau. Pour inciter un plus grand nombre de jeunes médecins à rester au Québec, il faudra accélérer la mise au point des technologies en santé.»

 




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer