(New York) Un jeune homme a été interpellé mardi par la police de New York, deux jours après le meurtre d’un cadre bancaire quadragénaire dans le métro, un crime qui a frappé les esprits comme un symbole de la hausse des violences dans la mégapole américaine.

Publié le 24 mai
Agence France-Presse

Après deux jours de chasse à l’homme, Andrew Abdullah, dont l’identité et la photo avaient été diffusées par la police new-yorkaise (NYPD), a été placé en détention, a annoncé dans un tweet le NYPD.

D’après le New York Times, le jeune homme de 25 ans s’est rendu aux forces de l’ordre dans le quartier de Chinatown, au sud de l’île de Manhattan.

Il était recherché pour le meurtre dimanche midi de Daniel Enriquez, 48 ans, cadre de la banque Goldman Sachs, mortellement touché d’une balle 9 mm dans la poitrine alors qu’il voyageait sur la ligne Q du tentaculaire métro new-yorkais entre Brooklyn et Manhattan.

D’après le récit lundi de médias locaux, le meurtrier présumé a tiré sans raison sur sa victime avant de descendre tranquillement du train à une station du sud de Manhattan, de confier son arme à une personne sans-abri sur le quai et de disparaître.

Malgré l’intervention de passagers pour alerter les secours et la police, M. Enriquez est décédé dimanche dans un hôpital.

Ce meurtre a provoqué un nouveau choc à New York dans un contexte de hausse ces derniers mois de la criminalité par armes à feu et de plusieurs drames, frappant notamment des enfants et des adolescents touchés par des balles perdues dans des fusillades.

Le 12 avril, Frank James, un homme de 62 ans, avait déclenché des engins fumigènes dans le wagon d’un métro de Brooklyn et ouvert le feu sur des dizaines de passagers terrifiés, en blessant 23 personnes. Il est poursuivi pour attaque « terroriste ».

Du 1er janvier à début avril 2022, le nombre de fusillades et coups de feu à New York a augmenté de 260 à 296 par rapport au premier trimestre 2021, selon des chiffres du NYPD.

Le maire démocrate de New York, Eric Adams, un ancien policier, a été élu fin 2021 sur un programme de lutte contre la criminalité, la récidive et la propagation illégale des armes à feu dans une mégapole de neuf millions d’habitants dont les statistiques des crimes et délits ont fortement grimpé depuis la pandémie de COVID-19.