(Washington) Pour avoir fait une brève apparition télévisée en drag queen, coiffé d’une massive perruque rose et dans un justaucorps à paillettes, un pasteur protestant américain a été écarté de son ministère, a confirmé mercredi à l’AFP le responsable local de sa congrégation.

Mis à jour le 9 déc. 2021
Agence France-Presse

Craig Duke, 62 ans, a fait le mois dernier un passage très remarqué — au moins par certains de ses paroissiens horrifiés — dans l’émission de la chaîne HBO « We’re Here » : on l’y voit notamment chaussé de cuissardes à hauts talons, un crucifix autour du cou, avec du rouge à lèvres et un épais fard à paupières mauve.

« Puissant moment spirituel »

À la suite de cet instant médiatique qu’il a qualifié de « puissant moment spirituel », dans une interview à l’agence Religion News Service, le pasteur membre de l’Église méthodiste unie s’est retrouvé plongé dans une vive controverse.

PHOTO FOURNIE PAR HBO, VIA AGENCE FRANCE-PRESSE

Craig Duke, 62 ans, a fait le mois dernier un passage très remarqué — au moins par certains de ses paroissiens horrifiés — dans l’émission de la chaîne HBO « We’re Here. » Il qualifié cet cet instant médiatique de « puissant moment spirituel », mais il a été relevé de sa mission pastorale par sa congrégation

Face aux « nombreux appels et courriels très critiques », mais également de soutien, le responsable local de cette église a décidé de « relever de sa mission pastorale » le pasteur Duke, rabotant son salaire et lui interdisant d’assurer les offices religieux dans son église près d’Evansville, dans l’État septentrional de l’Indiana.

Toutefois, a souhaité tempérer Mitch Gieselman, dans une lettre aux paroissiens, le pasteur Duke « n’a été reconnu responsable d’aucune infraction au règlement disciplinaire » de l’Église méthodiste unie.

Contacté mercredi par l’AFP, M. Gieselman a confirmé l’authenticité de son courrier daté du 26 novembre, déclinant de faire d’autres commentaires.

Le sort du pasteur a suscité un élan d’émotion, illustré par une cagnotte en ligne qui a totalisé mercredi près de 60 000 dollars de dons.

« Puisse la passerelle de compréhension et d’acceptation de la communauté LGBTQ se prolonger à travers notre communauté et au-delà », a souhaité mercredi le pasteur et sa compagne, dans un communiqué.

Il n’a pas semblé regretter son coup d’éclat : « J’étais immergé dans une culture dans laquelle je n’avais jamais été immergé », s’est-il félicité, « et dans un ministère (religieux), si vous voulez impliquer des gens différents de vous, il faut aller à leur rencontre. L’invitation de cette émission me l’a permis », a-t-il conclu.