(Washington) L’ancien président Donald Trump a été déclaré positif à la COVID-19, puis négatif, trois jours avant son débat avec Joe Biden le 29 septembre 2020, selon un livre de son ancien chef de cabinet Mark Meadows, dont le Guardian s’est procuré une copie.

Publié le 1er déc. 2021
Agence France-Presse

Le milliardaire républicain a affirmé mercredi dans un communiqué lapidaire qu’il s’agissait d’une fausse nouvelle. « L’histoire selon laquelle j’avais la COVID-19 avant, ou pendant, le premier débat, ce sont des fake news. En réalité, un test a montré que je n’avais pas la COVID-19 avant le débat », a-t-il déclaré.

Mark Meadows écrit, dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine, que « rien n’allait empêcher Trump » de débattre contre son adversaire démocrate à l’élection présidentielle de 2020.

Le dernier chef de cabinet de l’ancien président assure que Donald Trump présentait au moment de ce test positif, réalisé le 26 septembre 2020, des signes de fatigue et les symptômes d’un « léger rhume ».

Mark Meadows, selon le Guardian, raconte avoir averti Donald Trump de son test positif alors que ce dernier était à bord d’Air Force One, en route pour un rassemblement de campagne.  

Il indique qu’après le premier test, réalisé avec un « ancien modèle », un second test a été effectué avec un système plus récent et jugé « bien plus précis », le modèle « Binax ». Le résultat a cette fois été négatif.

L’ancien chef de cabinet assure avoir trouvé Donald Trump, alors âgé de 74 ans, plus fatigué que d’habitude avant le débat avec Joe Biden (77 ans à l’époque). Le milliardaire était arrivé trop tard pour être testé sur place, selon le journaliste qui a animé l’échange entre les deux candidats.

Rien de cela n’a été rendu public.

La Maison-Blanche a annoncé le 2 octobre 2020 que Donald Trump venait d’avoir un test positif à la COVID-19, peu avant qu’il ne soit emmené à l’hôpital, où il est resté trois nuits.

Mark Meadows est le premier des proches de l’ancien président à avoir accepté de collaborer avec la commission parlementaire qui enquête sur l’assaut du Capitole, le 6 janvier 2021, par une foule de partisans de Donald Trump.  

L’élu démocrate qui la préside, Bennie Thompson, l’a fait savoir mardi, précisant que l’ancien chef de cabinet avait déjà fourni une série de documents.