(New York) Après des mois de prudence face à une deuxième vague de COVID-19, le maire de New York a annoncé jeudi qu’il prévoyait une « réouverture complète » de la ville au 1er juillet, tandis que le gouverneur de New York affirmait qu’elle pourrait intervenir « avant ».

Agence France-Presse

« Nous sommes prêts à rouvrir New York complètement au 1er juillet », a déclaré le maire Bill de Blasio lors d’un point presse. « Cela veut dire aller dans les magasins […], le retour possible des bars et restaurants, le retour de nombreux employés […] les théâtres qui reprennent et tant de choses que nous chérissons ».

Nombre de commerces et salles de restaurants sont déjà ouverts, mais avec des capacités limitées, et le maire n’a pas précisé exactement ce que cette « réouverture totale » impliquait en termes de levée des restrictions.  

Ces dernières sont fixées non par la mairie mais par le gouverneur Andrew Cuomo, avec lequel M. de Blasio entretient des relations difficiles.  

Interrogé sur cet objectif du 1er juillet, le gouverneur l’a immédiatement contesté.

« Je n’aime pas faire des projections, je pense qu’elles sont irresponsables », a déclaré, lors d’un point presse séparé, M. Cuomo. « J’espère qu’on aura une date de réouverture plus tôt […] Si on fait ce qu’on doit faire, on pourra rouvrir avant ».  

Les deux hommes ont cependant semblé d’accord sur le fait que la levée complète des restrictions dépendrait de la poursuite de l’effort de vaccination en cours.  

Quelque 6,4 millions de doses de vaccin ont déjà été injectées à New York, frappée de plein fouet par la première vague de pandémie au printemps 2020, avec 32 000 morts du coronavirus à ce jour.  

Quelque 2,4 millions de New Yorkais - sur quelque 8,5 millions - sont désormais complètement vaccinés, et le but est d’arriver à 5 millions d’ici la fin juin, selon M. de Blasio.

« Nous devons créer des incitations à la vaccination, la rendre encore plus pratique pour les gens », a-t-il souligné.

Comme dans d’autres villes américaines, le rythme de vaccination s’est ralenti dernièrement, alors même que la vaccination est désormais ouverte à toutes les personnes de 16 ans et plus, sans rendez-vous préalable.

Affaibli politiquement par plusieurs scandales, M. Cuomo a assoupli beaucoup de restrictions ces dernières semaines, permettant la réouverture des restaurants, stades, cinémas et salles de spectacles.  

Il a promis jeudi qu’il allait « continuer à augmenter les capacités », sur fond de baisse régulière des taux de positivité au coronavirus et des hospitalisations.

Les théâtres de Broadway, l’une des principales attractions touristiques new-yorkaises, restent cependant fermés.  

Le maire, qui a annoncé récemment une grande campagne pour relancer le tourisme à partir de juin, a reconnu jeudi qu’ils le resteraient jusqu’en septembre, excepté « certains théâtres plus intimistes ».