(Washington) La porte-parole de la Maison-Blanche a affirmé jeudi que le président américain Donald Trump et son gouvernement condamnaient « de manière aussi ferme que possible » les violences qui ont eu lieu au Capitole mercredi.

Agence France-Presse

« Je veux être claire : les violences dont nous avons été témoins hier au Capitole étaient effroyables, répréhensibles et contraires aux valeurs américaines », a déclaré Kayleigh McEnany lors d’une allocution extrêmement brève.

« Le président et son administration les condamnent de manière aussi ferme que possible », a-t-elle ajouté, sans répondre à la moindre question au lendemain de ces scènes de violences perpétrées par des partisans de Donald Trump.

PHOTO JOSHUA ROBERTS, REUTERS

La porte-parole de la Maison-Blanche, Kayleigh McEnany

La porte-parole de l’exécutif a par ailleurs assuré que toute l’équipe de la Maison-Blanche travaillait pour une transition sans accrocs avec l’équipe du prochain président Joe Biden.

« L’Amérique doit aujourd’hui se rassembler pour rejeter la violence dont nous avons été témoins », a-t-elle encore dit.

Donald Trump ne s’est plus exprimé depuis une brève vidéo mise en ligne mercredi après-midi dans laquelle il demandait à ses partisans de « rentrer chez eux » mais ajoutait aussi : « Je vous aime […] Je comprends votre douleur ».

La vidéo a depuis été retirée par Facebook qui a jugé qu’elle « contribuait aux risques de violence », ainsi que par Twitter.