(Washington) Les opérations militaires des États-Unis à l’étranger se poursuivent malgré le coronavirus qui force les militaires à prendre des précautions inédites pour se prémunir contre la pandémie de coronavirus, a assuré vendredi un général américain.

Agence France-Presse

« Il n’y a pas d’impact sur les opérations », a affirmé le général John Hyten, numéro deux de l’état-major américain.

« Les missions que nous menons actuellement dans le monde sont encore exécutées selon les mêmes règles d’engagement et sur le même modèle qu’il y a un ou deux mois », a déclaré le général Hyten à un petit groupe de journalistes.

« Nous continuons à nous ajuster aux diverses contraintes mais le coronavirus n’a pas d’impact sur ces missions », a-t-il ajouté, soulignant que le nombre de militaires américains contaminés à l’étranger reste « très limité ».

Le Pentagone a annoncé mercredi le gel pendant deux mois de tous ses mouvements prévus dans le monde, y compris le déploiement et le rapatriement de soldats déployés sur des théâtres de guerre, pour tenter de juguler la pandémie.

Vendredi matin, le Pentagone dénombrait 652 cas de COVID-19 parmi les employés militaires et civils de l’armée, leurs familles et les sous-traitants du Pentagone. Un sous-traitant et un conjoint de militaire sont morts du coronavirus.