(Tokyo) Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo doit s’entretenir mardi à Tokyo avec ses homologues australien, indien et japonais pour présenter un front uni face à la Chine dans un contexte de fortes incertitudes internationales.

Agence France-Presse

Le voyage de M. Pompeo au Japon a été maintenu malgré la crise du coronavirus qui sévit aussi à Washington, où le président Donald Trump et une partie de ses conseillers ont été testés positifs.

Compte tenu de la situation, M. Pompeo a toutefois renoncé à deux escales supplémentaires, en Corée du Sud et en Mongolie, qui faisaient initialement partie de son voyage en Asie.

Mais la réunion à Tokyo du « Quad » -groupement stratégique informel formé en 2019 et réunissant États-Unis, Australie, Inde et Japon-est restée à son ordre du jour, M. Pompeo ayant déclaré avant son départ que c’était « quelque chose sur lequel nous travaillons depuis longtemps ».

« Nous sommes impatients de discuter d’une coopération accrue pour promouvoir notre vision commune d’une (région) #Indo-Pacifique libre et ouverte, composée de nations indépendantes, fortes et prospères », avait-il tweeté à son départ.

M. Pompeo avait dit s’attendre à « quelques annonces importantes, quelques réalisations significatives » de cette réunion.

Ces avancées seront toutefois annoncées seulement après le retour des ministres dans leurs pays respectifs, pour consulter « nos dirigeants afin de s’assurer que tout soit en ordre pour tout le monde », avait-il ajouté.

Ce groupement quadrilatéral a été fortement encouragé par l’ancien premier ministre japonais Shinzo Abe. L’objectif des principales démocraties de la région est d’intensifier la coopération face à une Chine de plus en plus puissante et ambitieuse.

La visite de M. Pompeo est la première effectuée par un haut responsable américain depuis que le successeur de M. Abe, Yoshihide Suga, a pris ses fonctions le mois dernier à Tokyo. M. Pompeo doit être reçu par M. Suga avant de rentrer à Washington.

Lundi, le premier ministre japonais a confirmé son intention de promouvoir le « Quad », tout en construisant « des relations stables avec les pays voisins, y compris la Russie et la Chine ».

Les ministres des Affaires étrangères Marise Payne (Australie), Subrahmanyam Jaishankar (Inde), Toshimitsu Motegi (Japon) et M. Pompeo doivent notamment discuter du coronavirus, de la sécurité maritime et de la cybersécurité, avait expliqué lundi un diplomate japonais.

La première réunion du « Quad » a eu lieu à New York l’année dernière et il est prévu d’institutionnaliser ces rencontres sur une base annuelle.