(Washington) Le président Donald Trump a retiré la plupart de ses publicités des chaînes de télévision américaines au cours de la dernière semaine, cédant les ondes à son rival démocrate Joe Biden qui y consacre actuellement dix fois plus d’argent, indiquent les données publicitaires.

Brian Slodysko
Associated Press

Bien que M. Trump soit connu pour sa capacité à attirer l’attention, il est inhabituel qu’un candidat à la Maison-Blanche soit absent des écrans de télévision aux États-Unis dans la semaine qui suit la convention de son parti. L’élection présidentielle aura lieu dans un peu plus de deux mois et le vote anticipé commencera en septembre dans certains États.

Cette décision intervient alors que l’on apprend que l’équipe de campagne de M. Trump a dépensé de l’argent presque aussi vite qu’elle en a récolté. Du côté de M. Biden, après avoir presque égalé l’avantage financier dont disposait auparavant le rival républicain, on s’efforce maintenant de dépenser avec parcimonie.

Cela permet aujourd’hui à M. Biden de s’adresser directement aux électeurs sans publicité concurrente sur les réseaux de télévision.

Au cours du mois d’août, M. Biden a dépensé deux fois plus que M. Trump pour sa campagne, pour un total d’environ 80 millions US dans des États considérés comme stratégiques pour le scrutin tels que le Wisconsin, la Floride, la Pennsylvanie et le Michigan, selon les données de la société de suivi des publicités Kantar/CMAG.

Les dépenses limitées de M. Trump ont ciblé certains de ces mêmes États, mais elles ont également été dirigées vers d’autres États comme l’Iowa et le Montana, qu’il a gagnés facilement en 2016. Cette semaine, il dépensera environ 1,6 million US en publicité, contre 18,3 millions pour M. Biden. La plupart des publicités de Donald Trump sont diffusées sur Fox News Channel et CNN, et quelques autres viseront le Nouveau-Mexique et Washington D. C., indiquent les données.