(Washington) Joe Biden veut débattre avec Donald Trump. En chair et en os. Ou via un logiciel de visioconférence, quel qu’il soit.

Agence France-Presse

L’ancien vice-président américain, candidat du parti démocrate pour affronter Donald Trump lors de la présidentielle du 3 novembre, a tenu jeudi à mettre les points sur les i.

Interrogé, lors d’une réunion de levée des fonds, organisée via Zoom en raison du coronavirus, sur des rumeurs selon lesquelles il ne souhaiterait pas prendre part à un débat, le candidat démocrate a dit sa détermination à en découdre.

« Vous plaisantez ? », a-t-il rétorqué. « Je trépigne à l’idée de débattre avec Donald Trump ».

« Je suis prêt pour le débat : Zoom, Skype, Slack, (Google) Hangouts ou en personne. Quand il veut, où il veut ! », a-t-il ajouté.  

Un débat entre les deux septuagénaires qui revendiquent, dans des styles très différents, une forme de franc-parler pourrait être haut en couleur.

Lors de son point de presse quotidien sur la COVID-19, Donald Trump a laissé entendre qu’il n’était pas informé des dernières déclarations de celui qu’il surnomme « Joe l’endormi ».

« On a un type endormi dans le sous-sol de sa maison […] qui ne veut pas débattre à cause de la COVID-19 », a-t-il lancé.

« J’ai regardé quelques interviews et je suis impatient (de l’affronter). Mais ils le gardent à l’abri à cause du coronavirus », a-t-il poursuivi. « Il ne bouge pas beaucoup », a-t-il noté.