(Washington) Donald Trump envisage de publier des extraits de la vidéo du raid pendant lequel est mort Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe État islamique (EI).

Agence France-Presse

«Nous y pensons, c’est possible», a déclaré M. Trump depuis la base aérienne d’Andrews, près de Washington.

«Nous pourrons prendre des extraits et les publier», a ajouté le milliardaire républicain, qui a annoncé dimanche au monde entier la mort du «calife» autoproclamé de l’EI, homme le plus recherché du monde.

Interrogé sur cette vidéo des derniers instants de Baghdadi, le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley, a expliqué que les images étaient en train d’être passées en revue.

REUTERS

Donald Trump a suivi l'opération dans la Situation Room en compagnie du vice-président Mike Pence (à gauche), du secrétaire à la Défense Mark Esper (à droite) et de membres de l'équipe de la sécurité nationale.

«Nous avons de la vidéo, des photos. Nous ne sommes actuellement pas prêts à les rendre publiques, elles sont en train de passer par le processus de déclassification», a-t-il dit lundi lors d’une conférence de presse.

Lors de son allocution télévisée, le président américain a livré un récit détaillé du raid au cours duquel le chef de l’EI a été acculé par les forces américaines avant de se faire sauter avec sa ceinture d’explosifs.

«Il n’est pas mort comme un héros, il est mort comme un lâche» et «comme un chien» a martelé Donald Trump, tout en affirmant qu’Abou Bakr al-Baghdadi avait «couru dans un tunnel sans issue, gémissant, pleurant et criant».

Le président américain a expliqué avoir visionné en temps réel le raid depuis la Maison-Blanche.