(Guatemala) La présidente de la Chambre des représentants américaine, Nancy Pelosi, a qualifié jeudi de « scandaleuse et d’inhumaine » la situation des milliers de migrants à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, à l’occasion d’une visite au Guatemala.  

Agence France-Presse

« Que les choses soient claires, ce qui se passe à la frontière (sud des États-unis) est scandaleux », a affirmé Mme Pelosi lors d’un conférence de presse dans la capitale Guatemala.

Les migrants sont traités « d’une façon inhumaine » qui va « à l’encontre » des valeurs américaines, a ajouté l’élue démocrate, une des principales opposantes au président Donald Trump sur la politique migratoire.

La visite de la cheffe des démocrates, qui se poursuivra au Salvador puis au Honduras, a pour but de vérifier si le Guatemala est en mesure d’accueillir des migrants dans le cadre d’un accord conclu fin juillet avec les États-Unis.

Cet accord sur le droit d’asile fait du Guatemala un « pays tiers sûr » auprès duquel les demandeurs d’asile devront effectuer leurs premières démarches.  

La signature du pacte migratoire a soulevé un tollé au Guatemala. Opposants et ONG font valoir que ce pays, où 60 % de la population vit en-deça du seuil de pauvreté, sera bien incapable d’accueillir dignement les migrants cherchant à gagner les États-Unis, comme le prévoit l’accord.