(Washington) Le secrétaire d’État Mike Pompeo a annoncé jeudi la création d’une instance internationale pour la liberté religieuse, à l’occasion d’une grande conférence à Washington sur le sujet.

Agence France-Presse

Le chef de la diplomatie américaine a indiqué que les contours exacts de ce groupe, baptisé l’Alliance internationale pour la liberté religieuse, restaient à préciser, mais qu’il rassemblerait « des pays partageant les mêmes idées ».

Le département d’État américain accueille pendant trois jours, pour la deuxième année, une conférence destinée à promouvoir la liberté religieuse.  

Une question régulièrement évoquée par le gouvernement de Donald Trump, car cruciale pour beaucoup au sein de ses partisans chrétiens évangéliques.

La future Alliance « défendra le droit inaliénable de tous les êtres humains à croire, ou à ne pas croire, selon ce qu’ils choisissent », a déclaré Mike Pompeo.  

Le secrétaire d’État a sévèrement critiqué à la tribune de la conférence deux des principales cibles des États-Unis, l’Iran et la Chine, dénonçant dans des termes durs la détention dans des camps par Pékin de plus d’un million de musulmans ouïghours.