L'US Air Force a annoncé mardi l'échec d'un test de missile balistique intercontinental (ICBM) Minuteman III lancé depuis la Californie.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon un communiqué du commandement de l'armée de l'air américaine chargée de ce volet de la force de dissuasion, l'Air Force Global Strike Command, le missile, qui n'était pas armé, a été détruit au-dessus de l'océan Pacifique à 04h42 locales en raison d'une «anomalie».

L'US Air Force n'a pas précisé la nature de l'anomalie détectée sur ce missile, lancé depuis la base de Vandenberg.

«Tout évènement inattendu pendant le test peut représenter une anomalie», se contente d'indiquer l'armée de l'air américaine.

«Puisque des anomalies peuvent être dues à de multiples facteurs liées à l'équipement lui même ou à l'équipement de test, il faudra une analyse soignée pour déterminer les causes» de cet échec, ajoute le communiqué.

Les États-Unis testent régulièrement leurs ICBM vieillissants. Le dernier essai de ce type remonte à avril, et il avait été mené avec succès.

Malgré la fin de la Guerre froide, les États-Unis ont encore des centaines de missiles Minuteman III disséminés dans des silos de lancement à travers le pays.

Au cours des 20 prochaines années, l'Air Force a prévu de moderniser ses Minuteman III et de les remplacer par un nouveau missile connu seulement sous le nom de «Dissuasion stratégique terrestre» ou GBSD selon l'acronyme en anglais; Ground Based Strategic Deterrent.