La une est percutante: le président américain Donald Trump surplombant une fillette en pleurs. Un montage, certes. D'où en vient l'inspiration? La réponse: John Moore.

Mis à jour le 22 juin 2018
Maryse Tessier LA PRESSE

John Moore est un photographe pour Getty, récipiendaire du prix Pullitzer. Il est reconnu depuis des années pour ses photographies d'immigrants qui traversent la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Cette semaine, une de ses photos a fait la manchette: une fillette de deux ans, du Honduras, en pleurs devant des agents transfrontaliers. Sa mère venait d'être interceptée à McAllen, au Texas. Cette image est devenue le symbole de la crise qui sévit présentement chez nos voisins du Sud.

Dans un entretien au Time, John Moore explique que ce moment fut difficile pour lui. «Aussitôt dit, aussitôt fait, les migrants ont été mis dans un camion. J'ai dû m'arrêter et prendre de grandes respirations. Tout ce que je voulais, c'était de prendre la fillette avec moi. Mais je ne pouvais pas.»

La fillette n'a finalement pas subi le même sort que les quelque 2300 enfants séparés de leurs parents: elle est restée avec sa mère, une information qui a été par la suite confirmée par le père ainsi que par les autorités du Honduras. 

Les éditeurs du magazine ont justifié leur choix en raison de la puissance de l'image, qui vient ainsi mettre du poids aux critiques de l'administration Trump concernant sa politique de séparation des enfants, maintenant révoquée par le président.

-Avec Time et The Washington Post