La police américaine a annoncé mardi qu'elle était intervenue à l'aéroport de Boston pour récupérer une passagère qui avait apparemment voulu ouvrir en plein vol une porte d'un avion de ligne effectuant la liaison Londres-Boston.

Publié le 17 nov. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

Dans un premier temps, la police du Massachusetts (MSP) avait indiqué sur Twitter que la passagère avait apparemment tenté d'ouvrir le cockpit du vol BA 213 de British Airways, qui s'est posé à l'aéroport de Boston en début d'après-midi.

«L'enquête a montré que la passagère était en état d'ivresse, elle a tenté d'ouvrir une porte de sortie, pas celle du cockpit. Pas de lien connu avec le terrorisme à ce stade», a indiqué la police sur Twitter, précisant que la passagère était âgée d'une trentaine d'années.

«Les policiers sont sur la passerelle pour arrêter la passagère qui a été maîtrisée et enquêter sur l'incident», avait-elle auparavant indiqué sur Twitter.

Compte tenu du mécanisme de fermeture combiné à la différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur de l'avion, il est impossible d'ouvrir les portes d'un appareil en plein vol.