Source ID:; App Source:

Un froid historique aux États-Unis

Les services météo ont fait état lundi des... (Photo REBECCA COOK, Reuters)

Agrandir

Les services météo ont fait état lundi des températures les plus froides en deux décennies dans le nord et le centre du pays «suivant un front de froid arctique».

Photo REBECCA COOK, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mira OBERMAN
Agence France-Presse
CHICAGO

Les États-Unis restaient mardi sous l'emprise d'une vague de froid historique qui paralyse le centre, le nord et l'est du pays depuis près d'une semaine, contraignant de nombreux États à des mesures exceptionnelles.

Les températures ressenties, jusqu'à -53 °C, inédites depuis 20 ans, les chutes de neige, les pluies verglaçantes ont fait une douzaine de morts en moins d'une semaine, et les services météo annoncent désormais l'arrivée du grand froid dans l'est.

La paralysie du trafic aérien est devenue un cauchemar pour de nombreux Américains dans l'impossibilité de rentrer chez eux après les vacances de fin d'année et de nombreux établissements scolaires ont fermé dans plusieurs Etats où les autorités ont appelé les habitants à rester chez eux.

De nombreux aéroports étaient perturbés et, selon le site spécialisé FlightAware, plus de 4300 vols au total ont été annulés - dont près de la moitié à Chicago - et 6500 retardés.

Le froid s'étendait mardi du Canada jusqu'au Midwest américain, menaçant les régions du sud traditionnellement épargnées comme le Tennessee et l'Alabama.

La température ressentie la plus froide relevée jusqu'à présent a été de -53°C dans le Montana (nord-ouest), à peine plus que dans le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et le Minnesota. Par comparaison, la température ressentie était «seulement» de -34°C au Pôle Sud lundi.

La vie «tourne au ralenti»

À Minneapolis, où d'habitude on se moque des habitants de Washington supposés paniquer dès les premières petites chutes de neige, le Star Tribune soulignait que la vie «tourne au ralenti».

Même le Grand sud, habitué à un climat plus doux, était frappé par une alerte de grand froid menaçant les récoltes et le bétail.

Tôt mardi à Washington la température était à -8°C, relativement douce par rapport à d'autres régions, mais des vents froids persistaient.

Les services météo ont fait état lundi des températures les plus froides en deux décennies dans le nord et le centre du pays «suivant un front de froid arctique». «Combinées à des vents en rafales, ces températures vont tomber en ressenti à des niveaux potentiellement mortels».

À ces températures, des lésions de la peau surviennent en quelques minutes, ont rappelé les autorités, multipliant les appels à la prudence et invitant les Américains à rester chez eux.

«Nous avons demandé aux employés municipaux jugés non essentiels de rester chez eux», a par exemple déclaré Sarah DeRoo, porte-parole de la municipalité de Milwaukee, sur les bords du lac Michigan, où la température était de -37 °C au lever du jour. «La police patrouille pour aider les sans-abris à trouver le refuge le plus proche. Dans [ces établissements], des lits supplémentaires ont été installés».

Dans le comté de Cook, qui englobe la majeure partie de Chicago, des centres ont été ouverts pour tous,  par exemple en cas de chauffage défectueux», a indiqué à l'AFP Natalia Derevyanny, une porte-parole.

«Nous devons faire face à une combinaison dangereuse de températures très basses, de verglas et de congères», a souligné Pat Quinn, le gouverneur de l'Illinois qui a déclaré l'état d'urgence.

Parmi les morts, celle d'un employé au salage des routes écrasé par un monticule de sel de 30 mètres dans la région de Philadelphie, ou celles de quatre hommes à Chicago, âgés de 48 à 63 ans, morts durant le week-end de crises cardiaques alors qu'ils déneigeaient devant chez eux.

Le corps d'une femme de 90 ans a été découvert dans la neige près de sa voiture dans l'Ohio lundi.

Il devrait faire plus froid mardi à Atlanta, la grande ville du Sud située à 1200 km au sud de Chicago, qu'à Anchorage, la plus grande ville de l'Alaska, a noté la chaîne CNN.

Au Canada, les services météo signalaient des températures sous les -30°C dans l'est de l'Ontario, le Manitoba ou la Saskatchewan avec -36°C à Regina, capitale de la province. Les températures ressenties y étaient de -48°C.

Sur l'île de Terre-Neuve, à l'est du pays, plus de 30 000 personnes étaient privées électricité, mais la météo annonçait un radoucissement pour le milieu de la semaine.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer