Source ID:; App Source:

Un ado qui voulait commettre un «massacre» contre son école inculpé

Grant Acord, qui est âgé de 17 ans,... (Photo archives AP)

Agrandir

Grant Acord, qui est âgé de 17 ans, aurait planifié d'attaquer son école en Oregon dans le cadre d'un complot «préparé et inspiré» de la fusillade de masse survenue en 1999 à l'école secondaire de Columbine, au Colorado.

Photo archives AP

Agence France-Presse
Los Angeles

Un lycéen américain de 17 ans a été accusé mardi dans l'Oregon d'avoir fomenté une attaque à l'explosif dans son école inspirée de la tuerie de Columbine en 1999.

Grant Acord, 17 ans, avait été arrêté jeudi dernier après que la police eut découvert un stock d'explosifs qu'il prévoyait d'utiliser «pour commettre un massacre» contre son lycée West Albany à Albany, à environ 115 kilomètres au sud de Portland, dans le nord-ouest de l'Oregon, selon les documents judiciaires rendus publics mardi.

Le lycéen a été accusé de tentative de meurtre aggravé ainsi que de six chefs de détention et de fabrication de matériel explosif. Il a comparu comme un adulte, malgré son âge, et le juge a fixé sa caution pour sa libération à 2 millions de dollars.

Après avoir été alertée par quelqu'un de l'école, la police a découvert jeudi des bombes tuyaux, des bombes au napalm et des cocktails Molotov sous le plancher de sa chambre, selon les documents de l'enquête.

Les enquêteurs avaient également découvert des cartes, des schémas et les plans d'une attaque, selon le procureur du comté de Benton, John Haroldson.

«Dans cette affaire, nous allons prendre pour preuves (...) des schémas, des mémos et un plan d'utilisation d'appareils explosifs et d'armes à feu destinés à perpétrer un projet expressément inspiré de la tuerie de Columbine», a-t-il affirmé sur CNN.

Le 20 avril 1999, deux étudiants lourdement armés Eric Harris et Dylan Klebold avaient attaqué le lycée Columbine dans le Colorado (ouest), tuant 13 personnes et blessant 23 autres avant de retourner les armes contre eux.

Selon l'un des scénarios écrits, l'adolescent prévoyait de quitter sa maison vers 07H30 le matin «avec tout le matériel dans le coffre» de sa voiture, de suivre son premier cours et de retourner dehors pour «s'équiper».

Il aurait alors mis la musique à plein volume dans sa voiture, «sorti son matériel puis se serait avancé vers l'école un sac dans une main, une bombe au napalm dans l'autre».

«Je laisse tomber le sac par terre. J'allume et lance le napalm, ouvre la fermeture éclair du sac et ouvre le feu. (....) A chaque entrée, je lance une bombe lacrymogène avant d'entrer dans une pièce, je tire et lance des bombes partout dans l'école. Je me tue avant que la police m'ait», a écrit l'adolescent selon l'acte d'accusation.

Sa mère, citée par la télévision locale KOIN, a rapporté qu'il souffrait d'une sorte de trouble obsessionnel compulsif (TOC), appelé PANDAS (Pedriatric Autoimmune Neuropsychiatric Disorders Associated with Streptococcal infections), forme de troubles neuropsychiatriques issus d'une infection à certains streptocoques.

«Mes pensées vont à ceux qui sont affectés par PANDAS, une forme rare de TOC», a indiqué Marianne Fox dans un communiqué cité par le site de KOIN.

«J'ai de la peine pour mon fils, mais je comprends et soutiens les efforts des forces de l'ordre pour notre sécurité. C'est un moment éprouvant et déroutant pour tous ceux qui connaissent Grant», a-t-elle ajouté.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer