Un Américain de 44 ans membre du réseau terroriste Al-Qaïda a été condamné jeudi à 20 de réclusion criminelle après avoir plaidé coupable de complot visant à organiser des attentats en Europe et aux États-Unis, a indiqué le ministère de la Justice américain.

Mis à jour le 26 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Christopher Paul, alias Abdul Malek, a été condamné par un juge fédéral de l'Ohio (nord) en vertu d'un accord passé avec la justice américaine, qui a accepté d'abandonner les accusations de fourniture et de tentative de fourniture d'équipements à des terroristes. En échange, M. Paul a plaidé coupable de «complot visant à utiliser des armes de destruction massive».

«Sa longue peine de prison atteste de notre détermination à protéger les Américains contre le terrorisme», a commenté un responsable du ministère de la Justice, Matthew Olsen, dans un communiqué.

Cette condamnation met fin à la «longue carrière de Christopher Paul, un homme originaire de l'Ohio et qui avait rejoint Al-Qaïda au début des années 90, qui avait combattu en Afghanistan et en Bosnie et conspiré avec d'autres personnes contre des cibles américaines aux Etats-Unis et à l'étranger», a ajouté M. Olsen.

M. Paul a reconnu avoir entraîné en 1999 des membres d'une cellule terroriste islamiste en Allemagne à se servir d'explosifs. Ce groupe entendait fabriquer des bombes pour frapper des intérêts américains à l'étranger et sur le sol américain, selon le ministère de la Justice.