Les habitants d'un parc de mobile-homes dévasté samedi par les flammes dans le nord de Los Angeles sont revenus sur les lieux lundi, amenés par des responsables des pompiers de la ville pour constater les dégâts dans leur quartier de Sylmar.

ASSOCIATED PRESS

Les habitants des 484 maisons détruites ont été amenés en bus. Environ 120 habitations sont toujours debout à l'Oakridge Mobile Home Park, où vivaient de nombreux retraités.«Tout a disparu», constate Ed Hurdle, 82 ans. «La voiture a disparu, la maison a disparu. C'est du métal tordu. Tout est totalement brûlé, il n'y a aucun espoir, rien, rien».

Betty Glassman, 78 ans, fait elle partie des heureux qui ont retrouvé leur maison quasiment intacte, bien que couverte de cendres. «J'ai l'impression d'être dans un rêve», dit-elle.

Les vents s'étant calmés et le ciel étant redevenu clair, la plupart des ordres d'évacuation ont été levés lundi et les pompiers ont pu progresser dans leur lutte contre les flammes.

Depuis jeudi, trois incendies ont détruit près de 17 000 hectares en Californie du Sud, et l'on craignait de nouvelles pointes de vent pour lundi, ce qui a provoqué l'annulation des cours dans des dizaines d'écoles du comté d'Orange.

Par ailleurs, le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a déclaré l'état d'urgence dans le comté de San Bernardino, quatrième comté à être placé en situation d'exception depuis jeudi.

Le plus important de ces incendies a détruit 11 000 hectares sur les comtés d'Orange, Riverside, San Bernardino et Los Angeles et détruit plus de 160 maisons 80 km au sud-est de Sylmar.

Le premier des incendies s'était déclenché dans le secteur de Montecito, dans le comté de Santa Barbara, à 145 km au nord-ouest de Sylmar.