Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a salué vendredi l'annonce que le Soudan connaîtra l'année prochaine ses premières élections générales depuis 24 ans, les qualifiant d'importante étape dans la mise en oeuvre de l'accord de paix nord-sud.

Mis à jour le 3 avr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

M. Ban «se réjouit de l'annonce par la Commission électorale nationale du Soudan que des élections auront lieu en février 2010», déclare un communiqué de son service de presse. «La tenue d'élections dans tout le pays est une étape importante dans la mise en oeuvre de l'Accord de paix global» (CPA).

Aux termes du CPA, conclu en 2005 entre Khartoum et l'ex-rébellion du sud après 21 ans de guerre civile, les élections devaient se tenir en 2009 au plus tard, mais de nombreux retards ont entravé son application.

Les Soudanais éliront un président, le dirigeant du sud semi-autonome, l'assemblée nationale, le parlement du sud Soudan et des gouverneurs locaux.

M. Ban a appelé les autorités soudanaises à commencer les préparatifs nécessaires et exprimé l'espoir que «l'assemblée nationale adoptera de manière urgente tous les textes législatifs pertinents».

Il a enfin appelé tous les partis politiques à «participer à ce vote historique», ajoutant que l'ONU était «prête à aider les parties dans la conduite d'élections libres et équitables».

Les dernières élections générales -- présidentielle, législatives et régionales -- au Soudan avaient eu lieu il y a 24 ans en avril 1986. Elles avaient été remportées par le parti Oumma de Sadiq al-Mahdi, dont le gouvernement fut renversé en 1989 par un groupe d'officiers dirigé par l'actuel président Omar el-Béchir.

M. Béchir devrait se représenter malgré un mandat d'arrêt international pour crimes de guerre et contre l'humanité au Darfour.