À l’heure où l’achat local est plus que jamais encouragé, il serait tout naturel de se tourner vers le fleuve Saint-Laurent, son estuaire et son golfe.

Pierre-Marc Durivage Pierre-Marc Durivage
La Presse

Mais bien qu’il s’agisse d’un terroir inestimable de ressources comestibles, le Québec maritime n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. Une situation que l’Association québécoise de l’industrie de la pêche et le collectif Manger notre Saint-Laurent s’efforcent de changer.

Lancée il y a deux ans, l’initiative Manger notre Saint-Laurent revient en force cette année en s’associant à la cheffe Colombe Saint-Pierre, du restaurant Chez Saint-Pierre, au Bic.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

La cheffe Colombe St-Pierre

La sympathique cheffe agit comme porte-parole de la campagne notamment à l’aide de quelques capsules-recettes qui mettent en valeur les produits du Saint-Laurent, des bourgots au popcorn aux algues en passant par le flétan cuit à la vapeur avec une branche de cèdre. D’autres chefs reconnus — Arnaud Marchand et Kim Côté, entre autres — se sont aussi prêtés au jeu de cuisiner quelques plats simples mettant en vedette les ressources que l’on trouve dans le Saint-Laurent.

Toutefois, apprêter les ressources du fleuve se veut l’ultime objectif de l’initiative Manger notre Saint-Laurent, qui invite d’abord les consommateurs à prendre cinq minutes pour consulter la liste d’établissements qui offrent de commander en ligne ou d’acheter des produits locaux sur place, pour ensuite consacrer dix minutes de plus à insister auprès des poissonneries locales afin d’augmenter la demande et l’accès aux aliments du Saint-Laurent qui sont en saison. Pour aider le consommateur, une liste d’espèces vedettes du moment sera mise à jour périodiquement sur le site de campagne.

> Consultez le site Manger notre Saint-Laurent

Le Québec maritime

De son côté, l’Association québécoise de l’industrie de la pêche renouvelle l’initiative « Goûter le Québec maritime » afin de mettre en valeur le travail de quelque 4000 personnes qui œuvrent dans les régions maritimes du Québec que sont la Gaspésie, les Îles-de-la-Madeleine, la Côte-Nord et le Bas-Saint-Laurent.

Cette année, en raison des dispositions de confinement rendues nécessaires à cause de la COVID-19, le menu « Goûter le Québec maritime » est offert sous forme de boîte à emporter pour deux personnes par le restaurant Le Quarante 7, anciennement le 47Parallèle. 

La boîte gourmande confectionnée par le chef Joseph Sarrazin comprend sept services, avec en vedette truite, algues kombu, morue, saumon, homard, crevettes nordiques, crabe des neiges et autres crustacés. La boîte sera offerte les 6, 12 et 13 juin à emporter ou en livraison dans un rayon de 20 km du restaurant situé dans le Vieux-Québec. Pour chaque boîte vendue, 30 $ seront versés à ÉLAN, la fondation de l’institut de réadaptation en déficience physique de Québec.

> Consultez le site du restaurant Le Quarante 7