Source ID:; App Source:

Nettoyage de sites contaminés: les coûts sont sous-évalués, dit le DPB

Alors qu'Ottawa soutient que les coûts pour nettoyer... (Photo fournie par le MDDEP, Archives La Presse)

Agrandir

Alors qu'Ottawa soutient que les coûts pour nettoyer les principaux sites contaminés par des déchets dangereux seront de 1,8 milliard de dollars, le DPB estime qu'ils se rapprocheront de 3,9 milliards.

Photo fournie par le MDDEP, Archives La Presse

Steve Rennie
La Presse Canadienne
OTTAWA

Le nettoyage de milliers de sites contaminés par des déchets dangereux et la pollution coûtera des milliards de dollars de plus que ce qui avait été anticipé par le gouvernement fédéral, selon un nouveau rapport du directeur parlementaire du budget (DPB) rendu public jeudi.

Et le DPB avertit que les coûts pourraient grimper encore plus en raison de la présence dans les eaux souterraines de certains aéroports d'un nouveau produit chimique utilisé dans des mousses extinctrices pour avions.

Alors que le gouvernement fédéral soutient que les coûts pour nettoyer les principaux sites répertoriés seront de 1,8 milliard de dollars, le DPB estime qu'ils se rapprocheront de 3,9 milliards, ou 2,1 milliards de plus.

«Les coûts financiers probables reliés aux sites contaminés sont considérables et ne se reflètent pas dans les données fournies au Parlement dans les comptes publics», affirme le DPB dans le rapport.

Le directeur parlementaire du budget affirme qu'il en arrive à un montant plus important, car ses évaluations incluent des coûts pour des sites qui n'ont pas été pris en compte, en tout ou en partie, par le gouvernement fédéral.

Le DPB prend aussi en considération des sites qui n'avaient pas encore été identifiés, et tient compte de coûts plus élevés pour des sites sur lesquels des travaux ont déjà cours.

Le DPB croit aussi qu'un montant additionnel de 24 millions de dollars sera nécessaire pour l'évaluation des sites.

Aux fins de cette analyse, le Conseil du Trésor a donné au DPB l'accès à ses bases de données internes sur les sites contaminés, qui contiennent environ 1000 sites qui ne figurent pas dans les documents publics pour des raisons de sécurité.

Le DPB a ensuite analysé le coût total pour résoudre la contamination de sites actifs, suspectés et futurs dans l'inventaire général.

La découverte d'un nouveau contaminant pourrait faire grimper encore davantage les coûts de nettoyage. Le perfluorooctane sulfonate (PFOS) a été retracé dans les eaux souterraines de certains aéroports.

On ignore l'ampleur des coûts pour résoudre les sites contaminés par ce produit, car le gouvernement en est encore à évaluer comment nettoyer ces sites, indique le DPB.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer