Source ID:; App Source:

La production céréalière affectée par le réchauffement climatique

Selon l'extrait attribué au GIEC par le quotidien... (PHOTO EDUARD KORNIYENKO, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Selon l'extrait attribué au GIEC par le quotidien nippon, la production mondiale globale de céréales perdrait de 0,2 à 2 % si la température augmente de 2,5 degrés.

PHOTO EDUARD KORNIYENKO, ARCHIVES REUTERS

Agence France-Presse
Tokyo

Le réchauffement climatique va réduire la production céréalière mondiale jusqu'à 2 % tous les dix ans et pourrait représenter 1450 milliards de dollars à la fin du siècle indique un projet de rapport du Groupe Intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) diffusé par un quotidien japonais vendredi.

Ce document, dont le projet a été publié par le Yomiuri Shimbun, doit être discuté et adopté lors d'une réunion de 5 jours du GIEC le mois prochain à Yokohama, dans la banlieue de Tokyo.

Selon l'extrait attribué au GIEC par le quotidien nippon, la production mondiale globale perdrait de 0,2 à 2 % si la température augmente de 2,5 degrés.

Le rapport développe également d'autres effets du réchauffement climatique tels que la submersion de terres avec une élévation du niveau de la mer et des centaines de millions de réfugiés climatiques, les régions les plus vulnérables se trouvant en Asie.

Un officiel du ministère japonais de l'Environnement n'a pas souhaité la publication du projet dans la presse locale.

La communauté internationale s'est donné pour objectif de conclure fin 2015, lors de la conférence climat de l'ONU à Paris, un accord global et contraignant de réduction d'émissions de gaz à effet de serre (GES) pour limiter le réchauffement à 2 °C par rapport à l'ère pré-industrielle.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer