Les saisies de bois opérées dans le cadre du programme de lutte contre le bûcheronnage illégal et les réseaux qui l'organisent ont atteint la somme de 40 millions de dollars, a annoncé vendredi Interpol.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'organisme de coopération policière, dont le siège est à Lyon, précise dans un communiqué que parmi les pays particulièrement impliqués dans cette opération, le Costa-Rica et le Venezuela ont confisqué, au cours des derniers mois, 292 000 m3 de bois et produits dérivés, soit l'équivalent de 19 500 cargaisons de camions.

A lui seul, le Venezuela a réalisé les deux-tiers de ces saisies avec 188 000 m3 en un seul mois, souligne le communiqué.

Le programme de lutte contre le bûcheronnage illicite et la déforestation sauvage, baptisé «Leaf project», a été initié à la fin de l'année 2012 dans douze pays d'Amérique latine.

Il est destiné à appuyer ces pays dans la lutte contre les pratiques illégales, qui sont un obstacle aux politiques nationales et internationales de protection des forêts et leur gestion durable.

Dans sa première phase, il avait déjà abouti à plus de 200 arrestations et à des saisies de plus de 50 000 m3 de bois, estimés à environ 8 millions de dollars.

Leaf project est une opération conduite par Interpol dans le cadre d'une coopération avec le Programme environnemental des Nations-Unies, avec le soutien financier de l'agence norvégienne pour le développement et la coopération.

«Il est important de poursuivre les efforts en cours et de consolider les succès des premières opérations, pour mieux cibler les initiatives criminelles à grande échelle responsables du bûcheronnage illégal», affirme, dans ce même communiqué, David Higgins, responsable de la lutte contre les crimes environnementaux à Interpol.