La Grande-Bretagne va lancer jeudi une nouvelle carte sur Google Earth montrant l'impact potentiel que représente une augmentation de quatre degrés Celsius sur la surface du globe.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La carte interactive permettra au public de voir les changements spectaculaires qui pourraient se produire si aucune action n'est prise pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

La carte a été mise au point à partir d'analyses du centre climatologique d'Hadley, - qui fournit des informations pour conseiller les gouvernements sur les questions du changement climatique -, et des travaux de scientifiques, selon un communiqué du Foreign Office.

Dévoilant la carte, Henry Bellingham, secrétaire d'État au Foreign Office, a déclaré que son gouvernement était déterminé à aborder le problème du changement climatique et à montrer à un large public les dangers que représentait l'augmentation de la température.

«Nous nous engageons à être le gouvernement «le plus vert» qui soit», a affirmé Heny Bellingham.

Greg Barker, ministre de l'Energie et du changement climatique a déclaré de son côté: «cette carte renforce notre détermination à agir contre le dangereux changement climatique créé par l'homme».

Vicky Pope du Met (service météorologique) a ajouté que «si les émissions à effet de serre continuent d'augmenter, les températures mondiales pourraient augmenter de quatre degrés Celsius d'ici la fin du siècle et peut-être dès 2060».

La carte peut être consultée sur: www.fco.gov.uk/google-earth-4degrees.kml.

Google Earth doit être déjà installé pour que l'application fonctionne.