Source ID:; App Source:

La métropole paralysée

Environnement Canada prévoit  qu'environ 15 centimètres de... (Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Environnement Canada prévoit qu'environ 15 centimètres de neige devraient s'abattre d'ici mercredi matin dans la région de Montréal.

Photo: Patrick Sanfaçon, La Presse

Dossiers >

Le Québec sous la neige

Actualité

Le Québec sous la neige

Conditions routières, fermetures d'écoles, prévisions météorologiques... tout ce que vous devez savoir pour prévoir la prochaine tempête. »

Chaque fois, c'est pareil. La première bonne bordée de neige de l'année entraîne invariablement sa cohorte d'accrochages, de sorties de route, de retards interminables et parfois, hélas! d'accidents graves. Comme si on n'avait jamais vu ça. Hier n'a pas fait exception. Il faut dire que la métropole a reçu presque le double des précipitations annoncées, suivies de pluie sinon de grésil. À noter que l'hiver ne commence que le 21...

Au volant de sa remorqueuse, Jean-Marie Gélinot fumait cigarette sur cigarette. Il était 19h30 et l'homme tentait de rejoindre la Rive-Sud. Le boulevard René-Lévesque était pratiquement paralysé.

«J'ai voulu prendre le pont Champlain, mais l'autoroute 20 était bloquée», a soupiré M. Gélinot, qui espérait un jour atteindre le pont Jacques-Cartier.

La première bordée de neige qui a recouvert la plupart des régions du Québec hier a provoqué des bouchons de circulation monstres dans la région métropolitaine. Carambolages, sorties de route, accrochages: les automobilistes y ont goûté.

Jean-Marie Gélinot, qui a travaillé sans répit toute la journée, avait une explication: «La moitié des voitures que j'ai remorquées aujourd'hui n'avaient pas encore leurs pneus d'hiver. C'est comme chaque année: les automobilistes capotent à la première chute de neige!»

Entre 20 et 25 cm à Montréal

La dépression qui s'est formée au sud des Grands Lacs a atteint Montréal tôt en matinée. À 19h, la région métropolitaine avait reçu 18 cm et Environnement Canada en attendait cinq autres jusqu'au milieu de la nuit. Vers 21h, la neige s'était transformée en pluie verglaçante. Elle devait se changer en pluie au cours de la nuit.

Hier, c'est en après-midi que la chute de neige a été la plus forte: vers 16h, Transports Québec a signalé une visibilité routière nulle à Montréal et des routes «glacées» dans la couronne nord.

À Repentigny, un carambolage impliquant 10 voitures a provoqué la fermeture de l'autoroute 40 Ouest entre 14h45 et 16h20. La Sûreté du Québec n'a signalé aucun blessé. «En fait, il y a eu une multitude d'accrochages et de sorties de route partout au Québec, mais rien de grave», a indiqué le porte-parole de la SQ, Richard Gagné.

Congestions monstres

Dans la région métropolitaine, les conditions routières étaient telles qu'Opération nez rouge a décidé de suspendre ses activités pour la soirée!

Daniel Saint-Amand, qui habite Sainte-Dorothée, a mis deux heures et demie pour se rendre au centre-ville de Montréal en après-midi. Le trajet qu'il emprunte sur les autoroutes 13 et 20 lui prend habituellement 35 minutes. «Je ne me souviens pas d'avoir mis autant de temps pour me rendre au travail», a lancé le statisticien, visiblement exaspéré.

À Montréal, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a signalé des congestions significatives un peu partout sur son territoire, et particulièrement dans les côtes, où des voitures faisaient du surplace sur la glace noire. En soirée, le quartier du Centre Bell où avait lieu une partie de hockey, était bloqué, a constaté La Presse. Le pont Jacques-Cartier était encore congestionné à 22h.

Transports en commun réduits

Les usagers des transports en commun y ont aussi goûté: la Société de transport de Montréal (STM) a signalé des retards de 30 à 45 minutes sur ses lignes d'autobus. «Le terminus du 1000, De La Gauchetière Est complètement envahi, les gens ne peuvent même plus descendre à l'étage des autobus tellement c'est plein. J'ai jamais vu ça», a commenté en soirée un internaute sur Cyberpresse. Aujourd'hui, la STM offrira le transport adapté uniquement pour les raisons médicales, de travail ou d'études.

À l'aéroport Montréal-Trudeau, les pistes étaient opérationnelles, mais une quarantaine de vols ont été annulés principalement en raison des conditions météorologiques dans d'autres aéroports. «Dans la région métropolitaine, ce n'est pas une tempête», a précisé Anne Marcotte, porte-parole d'Aéroports de Montréal.

André Cantin, météorologue à Environnement Canada, lui a donné raison: «On ne parle pas nécessairement de tempête, puisque les vents sont demeurés faibles», a-t-il expliqué. Les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie, Québec, Charlevoix et la Gaspésie ont tout de même reçu entre 15 et 30 cm de neige.

Opérations de déneigement

La première bordée de neige a incité les arrondissements à sortir leur équipement de déneigement. En matinée, la Ville de Montréal a tenu une réunion à partir de l'hôtel de ville pour coordonner ses opérations.

«Dans tous les arrondissements, la priorité a été donnée aux artères empruntées par les autobus», a indiqué avec son entrain habituel Marcel Tremblay, responsable des services aux citoyens à la Ville.

Le déneigement s'est poursuivi pendant la nuit, mais M. Tremblay ignorait hier si les souffleuses sortiraient des garages au terme de la chute de neige. «La pluie va peut-être la faire fondre», a dit M. Tremblay, soulignant qu'une opération de chargement coûte en moyenne 15 millions.

Catherine HandfieldEt après?

Après la bordée de neige d'hier, la région métropolitaine pourrait goûter très bientôt à une autre dépression. En effet, Environnement Canada prévoit entre 5 et 10 cm de neige dimanche prochain. Demain, l'Estrie devrait recevoir une dizaine de centimètres de neige. À Montréal aujourd'hui, entre 5 et 10 mm de pluie sont attendus jusqu'en mi-journée. Le mercure devrait atteindre 4 degrés en matinée et chuter graduellement jusqu'à -13 degrés la nuit prochaine.

Pneus d'hiver: la date limite est lundi

Les retardataires ont jusqu'à lundi prochain, 15 décembre, pour faire poser leurs pneus d'hiver. C'est la date limite fixée par le nouveau règlement du Code de la sécurité routière du Québec adopté en septembre dernier. Tous les véhicules de promenade et les taxis immatriculés au Québec doivent dorénavant être munis de pneus d'hiver entre le 15 décembre et le 15 mars de chaque année, afin de pouvoir circuler sur le réseau routier de la province. Les fautifs s'exposent à des contraventions de 200$ à 300$.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer