Source ID:; App Source:

Catastrophe technique chez les libéraux

Les libéraux ont éprouvé de lourds problèmes techniques et logistiques dans... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

Les libéraux ont éprouvé de lourds problèmes techniques et logistiques dans leur réplique télévisée à l'allocution de Stephen Harper.

Le discours préenregistré du chef libéral, Stéphane Dion, devait en principe être diffusé une minute après l'adresse à la nation de Stephen Harper. Or, les téléspectateurs des réseaux de télévision francophones ont dû attendre plusieurs minutes supplémentaires avant que l'enregistrement soit diffusé. Pire: c'est un Stéphane Dion hors foyer, dont le teint tirait anormalement sur le rouge, qui est apparu en ondes. Sa réplique a commencé sans le moindre préambule. L'allocution du chef libéral commençait directement par une déclaration sur«l'économie canadienne».

Vers la fin de son discours, le chef libéral était cadré si serré qu'on ne lui voyait même plus le cou.

Les conservateurs n'ont pas tardé à faire leurs choux gras des déboires techniques de l'opposition. «Leur cassette est arrivée en retard et elle était mal faite. Ça nous donne une idée du genre de coalition que ça peut donner», a nargué le ministre du Revenu national, Jean-Pierre Blackburn.

Selon l'entente conclue avec Radio-Canada, le PLC devait lui-même apporter la cassette au siège social montréalais de la société d'État, boulevard René-Lévesque.

«Les gens du Parti libéral nous ont apporté la cassette en retard», a indiqué la porte-parole de Radio-Canada, Guylaine O'Farrell.

«Nous avons diffusé la cassette intégralement. Il n'y avait pas d'introduction. Ça commençait directement par la phrase «l'économie canadienne», a-t-elle précisé.

Selon Mme O'Farrell, les techniciens de Radio-Canada ont tenté du mieux qu'ils ont pu de corriger la couleur de l'image. «Nous avons tout fait ce qui était possible pour l'améliorer. Mais lorsque la qualité est mauvaise à l'origine, il n'y a pas grand-chose qu'on puisse faire.»

La cassette du Parti libéral a aussi été livrée en retard aux réseaux anglophones CTV et CBC. Les techniciens l'attendaient à 18h20; elle leur a été donnée à 19h15. Selon La Presse Canadienne, les versions francophone et anglophone de la réplique de M. Dion se trouvaient sur la même cassette, ce qui a forcé les équipes techniques à faire des copies à la hâte.

«On leur donne du temps d'antenne précieux, et ils n'arrivent même pas à respecter les délais», a commenté en ondes le chef des nouvelles de CTV, Lloyd Robertson. «On dirait que ça a été filmé avec un téléphone cellulaire», a pour sa part blagué le chef d'antenne de CBC, Peter Mansbridge.

L'imbroglio a provoqué un certain malaise parmi les troupes libérales. «Stéphane Dion avait l'air du chef de l'opposition du Zimbabwe», a dit, sous le couvert de l'anonymat, un libéral furieux.

Dans un billet intitulé «The Tape Delay», le blogueur libéral Warren Kinsella, ardent partisan de Michael Ignatieff, a quant à lui qualifié l'affaire de «pathétique». «Quelqu'un devrait être congédié. Point final.»

Au moment de mettre sous presse, le Parti libéral n'avait toujours pas donné d'explications à La Presse au sujet de ces problèmes techniques. «Ce qui compte, c'est le message», s'est contenté de déclarer le porte-parole de M. Dion, Mark Dunn.

Avec Joël-Denis Bellavance et La Presse Canadienne




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer