Au lendemain de l’annonce d’un plan de déconfinement qui s’échelonnera jusqu’au 14 mars au Québec, la tendance à la baisse de la COVID-19 se poursuit dans la province. Celle-ci rapporte mercredi une baisse de 32 hospitalisations, mais signale toutefois 31 décès supplémentaires liés au virus.

Mis à jour le 9 février
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 31 nouveaux décès portent à 35 décès par jour la moyenne quotidienne calculée sur une semaine. La tendance est ainsi en baisse de 25 % sur une période d’une semaine.

Dans le réseau de la santé, on observe mercredi une baisse de 32 hospitalisations par rapport à la veille, qui se traduit par 178 nouvelles entrées et 210 sorties. À ce jour, 2348 patients sont encore hospitalisés en lien avec la COVID-19, dont 171 se trouvent toujours aux soins intensifs, une baisse de sept cas en 24 heures sur ce plan (18 entrées, 25 sorties).

Pour l’heure, les 2348 personnes hospitalisées représentent une baisse de 14 % sur une semaine. Aux soins intensifs, cette diminution est de l’ordre de 16 %. Malgré tout, la baisse des hospitalisations ralentit : le nombre d’admissions continue à décliner, mais on note un ralentissement plus marqué encore des sorties.

Dans de nouvelles modélisations diffusées mercredi, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) prévoit toutefois d’ici deux semaines « une diminution du nombre de nouvelles hospitalisations, pour atteindre environ 90 par jour ».

L’organisme s’attend aussi à « une diminution du nombre de lits réguliers occupés par des patients COVID, pour atteindre environ 1600, soit au-dessus du niveau 3 défini par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) », ainsi qu’à une baisse « du nombre de lits aux soins intensifs occupés par des patients COVID, pour atteindre environ 130, soit sous le niveau 1 défini par le MSSS ».

On signale par ailleurs mercredi 3361 nouveaux cas de COVID-19 au Québec, ce qui porte à 2946 cas par jour la moyenne quotidienne calculée sur une semaine. La tendance est ainsi en baisse de 10 % sur une semaine. Il convient toutefois de rappeler que les limites imposées au dépistage dans les derniers jours rendent ces données nettement plus imprécises.

Le taux de positivité atteint néanmoins 11,5 % présentement, et la Santé publique a réalisé lundi 28 296 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire. Jusqu’ici, plus de 72 000 tests rapides ont été « autodéclarés » sur la nouvelle plateforme du gouvernement Legault, desquels près de 55 800 se sont révélés positifs à la COVID-19.

Zoom sur la vaccination

Côté vaccination, la campagne peine toujours à reprendre de la vitesse. Le Québec administre présentement moins de 38 000 doses par jour.

Mardi, à peine 35 000 doses ont été administrées, auxquelles s’ajoutent environ 850 vaccins donnés avant le 8 février qui n’avaient pas encore été comptabilisés. En incluant les personnes vaccinées à l’extérieur de la province, ce sont donc plus de 18,3 millions de doses qui ont pour le moment été données à des Québécois.

Au total, 86,3 % des Québécois ont jusqu’ici reçu une dose de vaccin, 81,2 % en ont maintenant deux et 45,6 % d’entre eux ont déjà leurs trois doses. Environ 800 adultes par jour viennent chercher leur première dose présentement. Chez les plus jeunes, 63,3 % des Québécois de 5 à 11 ans ont leur première dose et 30,9 % ont deux doses.

Mardi, le premier ministre François Legault a annoncé que « l’essentiel » des mesures sanitaires sera levé à compter du 14 mars, soit deux ans presque jour pour jour après le début de la pandémie. Un plan de déconfinement vers le retour « à une vie plus normale » a du même coup été présenté, avec une série de mesures étalée sur plusieurs semaines. Les Québécois devront maintenant « apprendre à vivre avec le virus », a tranché M. Legault en conférence de presse.

Le directeur national de santé publique par intérim, le DLuc Boileau, doit donner plus d’informations sur le déconfinement lors d’une conférence de presse prévue mercredi, à 14 h.

Avec Pierre-André Normandin, La Presse