Le « plan de déconfinement » annoncé mardi par Québec contient une série de nouveaux allègements, qui se conclura par la levée de « l’essentiel » des mesures sanitaires le 14 mars prochain. Pour mieux s’y retrouver, voici un bref calendrier regroupant les moments clés de ce déconfinement.

Publié le 9 février
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

12 février

Il n’y aura plus de limite légale pour les rassemblements privés dans les maisons. Toutefois, la recommandation de la Santé publique demeurera de s’en tenir à un maximum de 10 personnes, ou 3 bulles distinctes.

Tous les restaurants pourront aussi passer à 10 personnes ou 3 bulles distinctes par table.

Dans les CHSLD et les résidences privées pour aînés (RPA), toutes les personnes ayant un passeport vaccinal, et non seulement les proches aidants, pourront dorénavant visiter les résidants. Pour les CHSLD, la limite sera d’une personne à la fois, pour un maximum de deux personnes par jour. Et dans les RPA, ce sera deux personnes à la fois, pour un total de quatre par jour.

14 février

Les matchs sportifs seront à nouveau autorisés.

Les spectacles extérieurs pourront accueillir un maximum de 5000 personnes.

Tel qu’annoncé précédemment, les gyms et les spas pourront rouvrir à 50 % de leur capacité.

21 février

Tous les commerces pourront ouvrir leurs portes à 100 % de leur capacité.

Les salles de spectacle, elles, demeureront à un taux de 50 %, mais la limite de 500 sera retirée, y compris au Centre Bell, au Centre Vidéotron et à la Place des Arts. Idem pour les congrès, assemblées et réunions. Tous les centres récréatifs pourront aussi rouvrir à moitié de leur capacité.

Quant aux lieux de culte, ils resteront aussi à 50 % de la capacité, mais le maximum passe de 250 à 500 personnes.

28 février

Les tournois sportifs et les compétitions en tout genre pourront reprendre leurs activités.

Le télétravail ne sera plus « obligatoire », mais demeurera une recommandation formelle de la Santé publique. Autrement dit, les employeurs seront tout de même invités à poursuivre le télétravail, lorsque ce sera possible, mais sans y être obligés par la loi.

Les lieux de culte et les salles de spectacle pourront ouvrir à 100 % de la capacité, à l’exception du Centre Bell et du Centre Vidéotron.

Les bars et les casinos pourront rouvrir à 50 % de la capacité, avec interdiction d’y danser ou de pratiquer du karaoké. Ils devront toutefois fermer à 1 h, soit une heure après la fin du service d’alcool.

14 mars

Les bars et les grandes salles comme le Centre Bell et le Centre Vidéotron pourront rouvrir à 100 % de leur capacité. La danse et le karaoké seront permis dans les bars à ce moment. « L’essentiel » des mesures sera donc levé à partir du 14 mars.

Ce qui restera malgré tout

Après le 14 mars, en principe, il ne restera plus que le port du masque et la présentation du passeport vaccinal, que Québec entend pour le moment conserver. Une évaluation des besoins sera faite à ce sujet durant le mois de mars, mais les deux mesures resteront en place « minimalement » jusqu’à la mi-mars.

La levée de l’urgence sanitaire, elle, ne viendra qu’après l’adoption d’un projet de loi qui précisera les mesures exceptionnelles à conserver. Un projet de loi doit d’ailleurs être déposé en mars, a annoncé le premier ministre François Legault, mais son adoption pourrait devoir attendre le printemps.