(Québec) Malgré l’observation d’un certain plateau au niveau de la progression de la pandémie de la COVID-19 au Québec, la situation demeure « grave » et « préoccupante », a fait valoir François Legault. « On ne peut pas supporter 1000 nouveaux cas par jour au Québec », a-t-il ajouté, soulignant le bilan quotidien de 20 décès. Il admet au passage que « les chances sont faibles » pour donner le feu vert à la réouverture des restaurants au 29 octobre.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

« La situation reste inquiétante, on a 20 nouveaux décès aujourd’hui », a lancé le premier ministre François Legault lors de son point de presse habituel, expliquant que l’évolution de la pandémie se fait essentiellement en trois étapes : d’abord les cas, ensuite les hospitalisations et enfin, les décès.

« Tout ceux qui critiquent ou qui ont envie de critiquer les consignes, bien pensez à ces personnes. À ces 20 nouveaux décès », a affirmé M. Legault.

« La situation s’empire partout dans le monde », a relevé M. Legault. Et même si la progression de la pandémie semble être « gelée » à 1000 nouveaux cas par jour, le premier ministre a affirmé que le réseau québécois de le santé « ne peut pas supporter » une situation semblable. « Mille cas par jour, ça fait des journées où on a 20 décès », a-t-il ajouté.

Le Québec enregistre jeudi 1033 nouveaux cas confirmés de la COVID-19. M. Legault a ajouté que la deuxième vague « est forte partout dans le monde ».

« N’ayons pas peur des mots, la situation est grave, elle est inquiétante », a indiqué M. Legault.

« Ce qu'on pensait c'est qu'il y aurait un plateau et ensuite une baisse. Là, il y a un plateau, mais pas de baisse », a illustré le premier ministre. « Je trouve ça dur 20 décès en une journée. C'est énorme. Est-ce qu'on va avoir ça encore pendant quelques jours ? C'est inacceptable. »

Du même souffle, il a affirmé que - une semaine avant la fin du fameux « défi 28 jours » - l’important est de continuer de réduire nos contacts sociaux, laissant ainsi peu de place à la possibilité de rouvrir les restaurants à la fin du mois. « Les chances sont faibles », a-t-il mentionné. Le gouvernement Legault doit préciser au cours de la prochaine semaine quelles seront les mesures appliquées après le 28 octobre. Il a invité les entreprises à encourager davantage le télétravail.