La liste du gouvernement qui recensait les écoles touchées par la COVID-19 a été retirée parce qu’elle n’avait « pas la qualité » à laquelle s’attendait Québec, affirme le ministre de la Santé Christian Dubé.

Marie-Eve Morasse
Marie-Eve Morasse La Presse

Publiée pour la première fois il y a une semaine, cette liste avait été vivement critiquée en raison de plusieurs omissions, mais aussi en raison de la présence d’écoles qui n’avaient jamais rapporté de cas de COVID-19. Elle a été retirée jeudi.

« Tant qu’à avoir de l’information qui n’est pas de qualité, j’aime mieux ne pas avoir d’information », a affirmé en point de presse le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé.

Il a expliqué que chaque direction d’école devait remplir quotidiennement un questionnaire sur les cas de COVID-19, une tâche de plus dans cette rentrée scolaire d’exception.

« Avec du recul, avec tout ce que les directions d’écoles, les secrétariats, avaient à faire dans une rentrée, je pense que c’était mission impossible », a poursuivi M. Dubé. Selon la journée, de 10 à 20 % des 3000 écoles que compte la province remplissait le questionnaire.

Le ministre Dubé assure que chaque parent est contacté s’il y a un cas de coronavirus dans son école et que son gouvernement trouvera « dans les prochains jours » une façon de rendre compte des cas de COVID-19 dans les établissements d’enseignement. La mise à jour pourrait se faire sur une base hebdomadaire.

L'Ontario publie une telle liste qui est mise à jour quotidiennement. Elle indique dans quelles écoles des cas ont été recensés, mais aussi si ce sont des élèves ou des membres du personnel qui sont touchés. Une même liste existe pour les garderies.

« Chaque jour, les écoles, les centres de garde d’enfants et les agences agréées de garde d’enfants en milieu familial signalent au ministère de l’Éducation les cas positifs de COVID-19 recensés chez les enfants, les élèves et les membres du personnel », indique le gouvernement ontarien sur son site internet.