Le directeur général de l’Association des camps du Québec, Éric Beauchemin, a bon espoir d’obtenir de l’aide gouvernementale pour permettre aux camps de jour d’accueillir un bon nombre d’enfants cet été.

Janie Gosselin Janie Gosselin
La Presse

« On voit que le Ministère s’active pour trouver des solutions », a-t-il dit dans une entrevue téléphonique.

M. Beauchemin avait sonné l’alarme il y a quelques jours, avertissant le gouvernement de François Legault de l’impossibilité pour la grande majorité des camps de jour d’accueillir les enfants sans une aide financière. Il avait demandé à Québec une confirmation avant le 29 mai. « On n’en est pas à une journée près, a-t-il répondu samedi. Mais il faut du temps pour que les camps soient prêts, que le personnel soit formé. »

Cette année, avec la COVID-19, le recrutement apporte de nouveaux défis. En raison des mesures mises en place pour réduire le risque de propagation, il faudra plus de moniteurs, plus de personnel pour désinfecter les objets, des stations de lavage de mains et davantage de locaux pour les jours pluvieux.

L’ACQ demande 11 millions de dollars au gouvernement. M. Beauchemin précise que 75 % des camps du Québec sont administrés par des OBNL ou des entreprises privées. Avec les dépenses supplémentaires rendues nécessaires par les mesures de prévention, « ils vont faire faillite [sans une aide financière », dit-il.

Il est conscient que pour beaucoup de parents de la province, la question est pressante.

« Je recommanderais de la patience aux parents, on va être fixés bientôt », estime-t-il.

Les députés de Québec solidaire Émilise Lessard-Therrien et Vincent Marissal ont réitéré leur appel au gouvernement à aider les organismes responsables des camps de jour, dans un communiqué diffusé samedi. Ils ont aussi profité de l’occasion pour demander au gouvernement Legault une prime salariale aux moniteurs pour attirer les candidats.

Questionné par La Presse, le Cabinet de la ministre déléguée à l’Éducation, responsable des sports et loisirs, Isabelle Charest n’a pas voulu émettre de commentaires sur les camps de jour, samedi.