Téléfilm Canada dévoilera aujourd'hui le titre du long métrage qui représentera le Canada aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Quels sont les films ayant les meilleures chances? La Presse se prête au jeu des pronostics.

Mis à jour le 19 sept. 2018
Marc-André Lussier LA PRESSE

Rappelons d'abord les règles. Chaque pays (92 pays se sont présentés sur la ligne de départ l'an dernier), peu importe l'importance de sa filmographie, sélectionne un seul long métrage pour le représenter aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère. Ce film doit avoir été tourné principalement dans une autre langue que l'anglais et exploité en salle pendant au moins une semaine sur le territoire national, entre le 1er octobre 2017 et le 30 septembre 2018. Le Mexique ayant choisi Roma, remarquable film d'Alfonso Cuarón (lauréat du Lion d'or à la Mostra de Venise), le diffuseur Netflix a consenti à le présenter d'ici la fin du mois sur grand écran, quelque part au pays de Gael García Bernal, afin d'être en règle.

Une première élimination aura lieu au mois de décembre, alors que neuf titres seront retenus. Des comités extraordinaires, formés de membres éminents de l'Académie, auront ensuite le mandat de regarder les neuf longs métrages et de choisir les cinq finalistes. L'an dernier, le grand vainqueur a été le film chilien A Fantastic Woman, de Sebastián Lelio.

En tenant compte de tous ces critères, mesurons les chances des oeuvres les plus susceptibles d'être considérées par le comité canadien, formé de 24 délégués issus des principaux organismes gouvernementaux et associations de l'industrie cinématographique nationale.

Le favori

La chute de l'empire américain

Denys Arcand

Sortie: 29 juin 2018

Ce serait là un choix logique. Denys Arcand fait partie de l'histoire des Oscars depuis plus de 30 ans, soit depuis qu'il a décroché une première citation en 1987, grâce au Déclin de l'empire américain. Jésus de Montréal lui a valu une deuxième sélection en 1990 et Les invasions barbares lui a permis de mettre la main sur la précieuse statuette en 2004, pour la seule victoire du Canada à ce jour. Le titre de sa plus récente offrande rappelle un film déjà bien connu des membres de l'Académie. De surcroît, La chute de l'empire américain, succès public et critique au Québec, sera distribué aux États-Unis par Sony Pictures Classics, une société qui en sait un grand bout sur l'orchestration d'une bonne campagne aux Oscars.

Photo fournie par Les Films Séville

La chute de l'empire américain, de Denys Arcand

Le plus sérieux rival

Les affamés

Robin Aubert

Sortie: 20 octobre 2017

Si La chute de l'empire américain semble être le choix logique et tout désigné, il ne faudrait quand même pas écarter tout de suite les autres candidats du revers de la main. Lauréat du meilleur film canadien au TIFF l'an dernier, gagnant de huit trophées Iris, dont celui du meilleur film, au Gala Québec Cinéma, Les affamés a l'énorme avantage d'avoir déjà été vu par de nombreux Américains. La présence du film sur Netflix chez nos voisins du Sud a aussi valu au film de Robin Aubert une excellente couverture médiatique là-bas, ainsi que des critiques élogieuses. Le comité canadien aura-t-il assez de cran pour miser sur un film de genre et un changement d'attitude?

Photo fournie par Les Films Séville

Marc-André Grondin dans Les affamés, de Robin Aubert

L'autre rival plus sérieux

La disparition des lucioles

Sébastien Pilote

Sortie: 21 septembre 2018

À deux jours de sa sortie dans les salles au Québec (à temps pour se qualifier), le plus récent film de Sébastien Pilote s'amène dans la course, déjà fort d'un très beau prix recueilli au festival de Toronto, soit celui du meilleur long métrage canadien. Détail non négligeable: La chute de l'empire américain était aussi en lice pour ce prix. Si le cinéma de Sébastien Pilote est déjà bien connu sur le circuit des festivals internationaux (La disparition des lucioles a été lancé plus tôt à l'été au festival de Karlovy Vary), on ne peut cependant en dire autant à propos des gens de l'industrie du cinéma américain.

Photo fournie par Les Films Séville

Karelle Tremblay et Pierre-Luc Brillant dans La disparition des lucioles, de Sébastien Pilote

Du champ gauche...

Chien de garde

Sophie Dupuis

Sortie: 9 mars 2018

Bien sûr, la sélection du premier long métrage de Sophie Dupuis constituerait probablement l'une des plus étonnantes de l'histoire. Cela dit, Chien de garde, lauréat de trois prix Iris au dernier Gala Québec Cinéma, a été l'un des véritables chocs cinématographiques de l'année. Pourquoi les membres de l'Académie n'y seraient-ils pas sensibles? D'autant qu'en plus de leur permettre de comprendre pourquoi Théodore Pellerin est en train de se tailler une place enviable au sein du monde du cinéma et de la télévision chez eux, ils auraient l'occasion de découvrir la performance de Maude Guérin, une actrice d'exception qu'ils ne connaissent pas encore.

Photo fournie par Axia Films

Maude Guérin et Jean-Simon Leduc dans une scène de Chien de garde, de Sophie Dupuis

Le film auquel personne ne pense, mais...

Charlotte a du fun

Sophie Lorain

Sortie: 2 mars 2018

Victime d'un mauvais titre et d'une campagne de lancement qui n'a visiblement pas atteint ses objectifs, Charlotte a du fun est passé en coup de vent dans nos salles, complètement ignoré du public en général, et de celui qu'il visait aussi en particulier: les adolescents. Il appert pourtant que, déjà présenté au festival Tribeca à New York, le film de Sophie Lorain possède assez de belles qualités cinématographiques pour se faire remarquer, d'autant que le titre anglophone du film, beaucoup plus percutant que le titre en français, est Slut in the Good Way. Cela dit, on s'entend que le thème - la sexualité des adolescentes - risque d'atteindre plus difficilement une organisation reconnue pour ses choix plus classiques. D'ailleurs, si le comité canadien décide de pencher vers les films ayant déjà obtenu un beau succès public, 1991, de Ricardo Trogi, et La Bolduc, de François Bouvier, seront sans doute aussi considérés.

Photo fournie par Les Films Séville

Une scène du film Charlotte a du fun

Les derniers films canadiens soumis

> 2017: Hochelaga, terre des âmes, François Girard

> 2016: Juste la fin du monde, Xavier Dolan

> 2015: Félix et Meira, Maxime Giroux

> 2014: Mommy, Xavier Dolan

> 2013: Gabrielle, Louise Archambault

> 2012: Rebelle, Kim Nguyen (finaliste à l'Oscar)

> 2011: Monsieur Lazhar, Philippe Falardeau (finaliste à l'Oscar)

> 2010: Incendies, Denis Villeneuve (finaliste à l'Oscar)

> 2009: J'ai tué ma mère, Xavier Dolan

- Avec La Presse Canadienne

photo fournie par Les Films Séville

Samian incarne un archéologue qui mène des fouilles sous le terrain du stade Percival-Molson dans Hochelaga, terre des âmes.

Quelques films soumis pour la 91e cérémonie des Oscars

> Mexique: Roma, Alfonso Cuarón

> Belgique: Girl, Lukas Dhont

> Colombie: Pajaros de verano (Les oiseaux de passage), Ciro Guerra et Cristina Gallego

> Japon: Manbiki kazoku (Une affaire de famille), Hirokazu Kore-eda

> Suède: Gräns (Border), Ali Abbasi

- Avec La Presse Canadienne

Photo fournie par le TIFF

Scène du film Roma, d'Alfonso Cuarón