La présidence américaine est un sujet d’inspiration inépuisable pour le cinéma. Le plus souvent, on crée un président fictif campé dans une situation de suspense (White House Down), de science-fiction (Independence Day) ou comique (Dave). À l’occasion sont proposés des films sur de vrais personnages de l’histoire. Voici quelques prédécesseurs de Donald Trump qui ont eu le traitement « grand écran ».

André Duchesne André Duchesne
La Presse

Thomas Jefferson

Jefferson in Paris de James Ivory

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Nick Nolte et Greta Scacchi dans Jefferson in Paris

Avant de devenir le troisième président américain (1801-1809), Thomas Jefferson fut ambassadeur des États-Unis en France de 1785 à 1789. Présenté à Cannes en 1995, le film s’intéresse surtout aux relations de Jefferson (Nick Nolte) avec les femmes, notamment son esclave Sally Hemmings (Thandie Newton).

John Quincy Adams et Martin Van Buren

Amistad de Steven Spielberg

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Anthony Hopkins, Djimon Hounsou et Chiwetel Ejiofor dans Amistad

Deux présidents américains, John Quincy Adams (1825-1829 ; joué par Anthony Hopkins) et Martin Van Buren (1837-1841 ; joué par Nigel Hawthorne) sont incarnés dans ce drame historique inspiré de la révolte des esclaves du navire La Amistad survenue en 1839. Les fondements du système judiciaire des États-Unis, la liberté des individus et les racines de la guerre de Sécession sont liés à cette histoire.

Abraham Lincoln

Lincoln de Steven Spielberg

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Daniel-Day Lewis incarnant Abraham Lincoln

Sorti en 2012, lauréat de deux Oscars, dont celui de la meilleure interprétation masculine à Daniel Day-Lewis dans le rôle-titre, Lincoln est un des films présidentiels qui ont récolté le plus d’éloges. Le scénario s’attarde aux quatre derniers mois de la vie du 16e président des États-Unis alors qu’il se bat en faveur de l’adoption du 13e amendement de la Constitution visant à abolir l’esclavage.

Franklin D. Roosevelt

Hyde Park on Hudson de Roger Michell

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Bill Murray prête vie à Franklin D. Roosevelt dans Hyde Park on Hudson

Si Franklin D. Roosevelt, 32e président des États-Unis, a connu un mandat étendu (1933-1945), ce film récent que lui a consacré Roger Michell s’intéresse surtout à l’histoire d’amour qu’il aurait eue avec une cousine éloignée, Margaret Suckley, dite Daisy. Le film est campé dans l’État de New York en 1939 alors que FDR accueille le roi et la reine d’Angleterre. Bill Murray et Laura Linney forment les tourtereaux présidentiels.

John F. Kennedy

JFK d’Oliver Stone

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Une scène du film JFK

Sans surprise, la présidence très glamour de John F. Kennedy, sa mort tragique et sa dynastie familiale ont inspiré grand nombre de longs métrages. De Parkland aux Missiles d’octobre, de Jackie à PT 109, de Thirteen Days à In the Line of Fire, l’offre est abondante. Oliver Stone a visiblement été fasciné par l’assassinant du 35e président américain et les dessous de cette affaire. C’est ce qu’il explore dans JFK à travers le personnage du procureur de La Nouvelle-Orléans Jim Garrison (Kevin Costner).

Lyndon B. Johnson

LBJ de Rob Reiner

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Woody Harrelson dans le long métrage LBJ

Devenu président en 1963 à la suite de l’assassinat de John F. Kennedy, le Texan Lyndon B. Johnson a vu sa présidence (1963-1968) marquée par la guerre du Viêtnam et la lutte pour les droits civiques. C’est ce dernier volet qui constitue l’axe principal de ce drame politique mettant en vedette Woody Harrelson. Lancé au Festival de Toronto en 2016, le film n’est pas passé à l’histoire.

Richard Nixon

Frost/Nixon de Ron Howard

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Frank Langella (Richard Nixon) et Michael Sheen (David Frost) dans un face à face impitoyable

La fascinante entrevue télévisée, diffusée en plusieurs volets, qu’a accordée Richard Nixon à David Frost en 1977 a marqué les esprits. Parti dans la disgrâce la plus totale à la suite du scandale du Watergate, le 37président américain croyait pouvoir mettre l’intervieweur dans sa petite poche et redorer son image. Erreur ! Terrible erreur ! Frank Langella (Nixon) et Michael Sheen (Frost) partagent la vedette.

Bill Clinton

Primary Colors de Mike Nichols

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Dans Primary Colors, le personnage du candidat à la présidence Jack Stanton (John Travolta) est inspiré de Bill Clinton.

Contrairement aux autres films résumés ici, le président américain en devenir de ce film, Jack Stanton (John Travolta), n’a pas existé. Mais il est plus que largement inspiré de Bill Clinton, tout comme les autres membres de son entourage. Campé durant les primaires du New Hampshire, une des premières haltes vers la nomination des candidats républicain et démocrate à l’élection présidentielle, le film s’inspire de l’affaire Gennifer Flowers et est sorti en mars 1998… alors qu’éclatait l’affaire Monica Lewinsky.

George W. Bush

W. d’Oliver Stone

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Paul Rae et Josh Brolin dans une scène de W.

Le réalisateur américain Oliver Stone n’est pas tendre envers son sujet, George W. Bush, 43e président des États-Unis qui, rêvant de devenir une étoile du baseball majeur, perd de vue la balle dans le soleil. Le film est d’une facture très classique, faisant le tour de la carrière de Bush et des huit années de son règne à la Maison-Blanche, période marquée par les attentats du 11 septembre 2001 et la deuxième guerre en Irak. Josh Brolin y incarne le président Bush.

Une série sur les pères fondateurs

PHOTO TIRÉE DU SITE D’IMDB

Paul Giamatti dans la minisérie John Adams

À défaut d’un grand film marquant, une minisérie, John Adams, de Tom Hooper, porte sur les pères fondateurs de la nation américaine. On y retrouve non seulement Adams (Paul Giamatti), qui fut le deuxième président des États-Unis, mais aussi George Washington (David Morse), qui fut le premier, le troisième Thomas Jefferson (Stephen Dillane), le sixième John Quincy Adams (Ebon Moss-Bachrach) ainsi que les hommes politiques Benjamin Franklin (Tom Wilkinson), Alexander Hamilton (Rufus Sewell), Samuel Adams (Danny Huston) et quelques autres. À noter que Laura Linney, nommée précédemment dans le film sur Roosevelt, incarne ici Abigail Adams, femme du président. Sortie en 2008, la série a récolté quatre Golden Globes.